Deceuninck-Quick Step : Alaphilippe parti pour rester jusqu'en 2024 ?

Deceuninck-Quick Step : Alaphilippe parti pour rester jusqu'en 2024 ?©Media365

Marie Mahé, publié le mardi 19 janvier 2021 à 12h00

Patrick Lefevere, le manager de la formation Deceuninck-Quick Step, a révélé que son équipe possédait une option qui lui permettait de conserver Julian Alaphilippe trois années supplémentaires, soit jusqu'en 2024.

L'avenir de Julian Alaphilippe en passionne plus d'un. En fin de contrat à la fin de cette année 2021, le champion du monde français aurait donc, logiquement, dû se retrouver ensuite sur le marché des transferts. Ce lundi soir, au micro de Radio 1, son manager chez la Deceuninck-Quick Step, à savoir Patrick Lefevere, a tenté de refroidir la concurrence, qui se serait éventuellement mis en tête d'attirer le Tricolore dans ses filets, pour 2022. En effet, le Belge a notamment dévoilé le fait que l'équipe possédait bel et bien une option qui lui permet de conserver le natif de pour trois saisons supplémentaires : « Qui a dit que ça finissait en 2021 ? Il y a un contrat qui court jusqu'en 2024. Si l'équipe s'arrête, il ne restera pas, c'est sûr. Et si demain Ineos débarque avec 10 millions d'euros, alors je devrais lui dire « ciao » Mais tant que l'équipe continue, il reste avec nous. » Lefevere a ensuite poursuivi, précisant alors notamment : « Nous possédons une option au prix du marché. Comme avec Remco Evenepoel, Yves Lampaert et Mauri Vansevenant. S'il a une offre d'une autre équipe, je peux m'aligner, et il devra rester. »

Lavenu n'avait pas caché son intérêt pour Alaphilippe

Cela signifie donc que Alaphilippe ne devrait pas bouger de sitôt, tant que l'équipe Deceuninck-Quick Step reste dans le peloton et qu'elle est en mesure de continuer à lui offrir un salaire supérieur à ce que pourrait lui proposer n'importe quelle autre formation appartenant au peloton World Tour. Pourtant, le natif de Saint-Amand-Monrond ne manque évidemment et clairement pas de prétendants. Mi-décembre, interrogé d'ailleurs à ce sujet, Vincent Lavenu, le manager de l'équipe française AG2R-Citroën, n'avait ainsi pas caché son intérêt pour le coureur. C'était donc évidemment bien avant les dernières déclarations de Lefevere : « Julian sera sur le marché en fin de saison 2021. C'est un coureur séduisant avec une image top mondiale. Avec Citroën, AG2R ambitionne le plus haut niveau. Nous ne nous interdirons pas de parler avec lui. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.