Cyclisme - Championnat d'Europe : Matteo Trentin sacré, Pierre-Luc Périchon dans le Top 10

Cyclisme - Championnat d'Europe : Matteo Trentin sacré, Pierre-Luc Périchon dans le Top 10©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le dimanche 12 août 2018 à 17h47

Au terme d'un sprint, Matteo Trentin s'est offert le titre européen de cyclisme sur route au nez et à la barbe de Mathieu Van Der Poel et Wout van Aert. Pierre-Luc Périchon a fait partie de l'échappée finale avant de craquer à une dizaine de kilomètres. Le coureur de Fortuneo-Samsic prend la 8eme place.

Matteo Trentin n'avait pas encore gagné en 2018 mais l'Italien a choisi le bon moment pour s'offrir sa première victoire de la saison. Le coureur de Mitchelton-Scott a décroché l'or européen sur l'épreuve de cyclisme sur route hommes dimanche à Glasgow. L'Italien de 29 ans s'est imposé au sprint devant Mathieu Van Der Poel (Pays-Bas) et Wout van Aert (Belgique). Le natif de Borgo Valsugana, vainqueur de deux étapes Tour de France en 2013 et 2014, succède à Alexander Krtistoff au palmarès. Dans cette course longue de 230 kilomètres, les organismes ont été mis à rude épreuve. Pendant plus de 5h, le crachin n'a jamais cessé et a entraîné de nombreuses chutes et crevaisons sur les pavés mouillés écossais.

Des conditions météorologiques et une cassure qui ont eu raison du premier champion d'Europe de l'histoire en 2016 Peter Sagan. Le dernier Maillot Vert du Tour de France a jeté l'éponge à 85km de l'arrivée après avoir été distancé par le peloton. Il a fallu attendre les soixante derniers pour voir un groupe se détacher et enfin partir à l'assaut de la médaille d'or sous un crachin qui n'a jamais cessé en plus de 5h de course. Une échappée dont a fait partie Pierre-Luc Périchon. Alors qu'on attendait plutôt Coquart ou Laporte, c'est le coureur de Fortuneo-Samsic qui s'est retrouvé aux avant-postes. Dans le coup, le Français a bien résisté à une chute mais a craqué dans les dix derniers kilomètres suite à une attaque qui a réduit le groupe à 5 membres. Il doit se contenter d'une huitième place au goût finalement amer car le Thononais aurait pu avoir une carte à jouer dans le finish.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.