Cross-country : Lecomte reste championne de France, Carod récupère son titre

Cross-country : Lecomte reste championne de France, Carod récupère son titre©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 04 juillet 2022 à 12h13

Les championnats de France de cross-country, qui avaient lieu ce week-end à Plœuc-L'Hermitage, ont de nouveau sacré Loana Lecomte chez les dames, et Titouan Carod chez les messieurs.



Déjà titrée l'an dernier, Loana Lecomte s'est de nouveau imposée lors des championnats de France de cross-country dimanche à Plœuc-L'Hermitage. La pilote Canyon CLLCTV, numéro un mondiale, a devancé Pauline Ferrand-Prévôt, titrée à six reprises entre 2014 et 2019 et qui a chuté à mi-parcours, avant de terminer à plus d'une minute de l'Annécienne. "C'est toujours cool d'avoir un maillot de championne de France, a-t-elle ensuite réagi. L'objectif est atteint. Avec Pauline, on s'est détaché toutes les deux. J'ai roulé devant pendant trois tours puis je l'ai laissé passer mais malheureusement, elle a chuté donc j'ai continué toute seule jusqu'à l'arrivée. Aujourd'hui, c'était une course comme une autre même si, lorsque l'on court en France, on a plus de pression car on sait qu'il faut être au top du top."

"Les oreilles qui sifflent tellement ça crie"

Chez les messieurs, c'est Titouan Carod qui l'a emporté à l'issue d'un beau duel face à Jordan Sarrou, champion du monde 2020. Juste derrière, Thomas Griot, de retour après une fracture de la clavicule, complète le podium alors que Maxime Marotte, champion de France en titre, a dû se contenter de la sixième place. Sacré une première fois en 2018, Carod (BMC) s'est donc imposé à l'issue du sprint final, devant des spectateurs déchaînés. "Dans les lacets, on ne sent rien. On ne s'entend plus respirer, on a les oreilles qui sifflent tellement ça crie. C'est génial, même en Coupe du monde on n'a pas ça sur beaucoup de courses. Et avec les deux dernières années sans public, ça fait vraiment plaisir...", a apprécié Carod, qui était venu avec des ambitions : "Je venais clairement pour le titre." Et ça a donc payé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.