Critérium du Dauphiné : Vuillermoz avait "songé à arrêter"

Critérium du Dauphiné : Vuillermoz avait "songé à arrêter"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 06 juin 2022 à 20h53

Alexis Vuillermoz a apporté lundi une nouvelle preuve de la force de l'abnégation, en réussissant ce formidable coup double au Critérium du Dauphiné alors qu'il s'était gravement blessé il y a un an. Il apprécie "un bonheur extrême".



A l'écouter, Alexis Vuillermoz vit probablement le plus beau jour de sa carrière professionnelle, en remportant la deuxième étape du Critérium du Dauphiné et surtout en prenant du même coup le maillot jaune de leader de la course : "C'est énorme, je n'ai jamais porté de maillot distinctif, même à pois alors que j'en rêvais... Le jaune, je n'y avais jamais pensé. C'est un bonheur extrême, un rêve de gamin. C'est génial."

"Je n'ai pas vraiment respecté les consignes"

Il y a un an, "presque jour pour jour" comme il le rappelle lui-même, il subissait une fracture du bassin sur le Tour de Suisse, alors qu'il avait rejoint sa nouvelle équipe TotalEnergies il y a peu (après sept ans chez AG2R La Mondiale). "J'ai eu deux ans de galère, j'ai même songé à arrêter ma carrière", rappelait-il à l'arrivée sur Eurosport. "J'ai vraiment vécu des choses très compliquées. Cette équipe m'a redonné confiance, j'ai pu travailler mes qualités propres de puncheur." Et pourtant, ce n'est pas du tout dans ce registre qu'il s'est imposé lundi, en concluant une échappée au sprint alors que le peloton revenait à toute allure.


"J'ai pensé à Taco van den Hoorn, qui a gagné comme ça la Brussels Classic dimanche, en revenant à l'usure sur la ligne. Je me suis dit pourquoi pas, par l'arrière... Pourtant, on devait rester au chaud en vue de l'étape de mardi. Tant pis, je suis parti à contretemps et je n'ai pas vraiment respecté les consignes, mais je savais que l'échappée avait de bonnes chances de gagner." Jusqu'alors, le plus grand succès du coureur de 34 ans remontait au Tour de France en 2015, où il avait gagné la huitième étape à Mûr-de-Bretagne. Il avait aussi terminé treizième du Tour en 2017, son meilleur résultat final en sept participations, ou onzième du Giro en 2014.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.