Critérium du Dauphiné (E7) : L'étape au finish pour Wout Poels, le maillot jaune désormais pour Fuglsang

Critérium du Dauphiné (E7) : L'étape au finish pour Wout Poels, le maillot jaune désormais pour Fuglsang©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 15 juin 2019 à 17h14

Deuxième de l'étape, Jakob Fuglsang s'est emparé du maillot de leader du Critérium du Dauphiné au terme d'une journée de course disputée dans des conditions difficiles, qui ont vu Wout Poels s'imposer au finish.

Trois montées en 1ere Catégorie avant le final Hors Catégorie vers Pipay. Tel était le programme de l'étape-reine du Critérium du Dauphiné, disputée dans des conditions dantesques avec la pluie qui a copieusement arrosé le peloton, qui s'est élancé sans Tom Dumoulin, qui s'est à nouveau ressenti d'un genou douloureux. Avec une quarantaine de kilomètres avant le début des hostilités, de nombreuses offensives ont animé le début de course avec, notamment, Julian Alaphilippe qui avait encore des fourmis dans les jambes après son succès acquis ce vendredi. Au total, ce ne sont pas moins de 22 coureurs qui ont pris la fuite avec, en plus du numéro 1 mondial, Mikaël Chérel, Philippe Gilbert, Gianni Moscon, Felix Grossschartner ou encore Gianni Moscon. Plusieurs coureurs, dont Benoît Cosnefroy, ont tenté de faire la jonction dans le Col de l'Epine (7,6km à 7,2%), dont le sommet a vu Julian Alaphilippe conforter son maillot de meilleur grimpeur. La descente de cette première difficulté a permis au Tricolore de prendre ses distances avec le reste du groupe, n'étant seulement suivi que par Lennard Hofstede. Le Néerlandais a suivi jusqu'au sommet du Col du Granier (12km à 5,8%) mais, dans la descente, le Néerlandais de la formation Jumbo-Visma a chuté, sans gravité. Ce dernier a pu reprendre le leader de la formation Deceuninck-Quick Step mais l'offensive franco-néerlandaise n'est pas allé beaucoup plus loin, le reste de l'échappée du jour revenant à 40km de l'arrivée.


Lutsenko a tenté de profiter du déluge

Les 19 coureurs rescapés de cette échappée ont vu le peloton hausser le ton sous l'impulsion de la formation Mitchelton-Scott et revenir à moins de deux minutes. Le groupe de tête a été une nouvelle fois secoué par l'offensive d'Alexey Lutsenko et Michael Woods à deux kilomètres du sommet du Col de Marcieu (10,4km à 6,1%) et sous un véritable déluge. Si le Kazakh a tenté l'aventure en solitaire, un quatuor formé de Gianni Moscon, Mikaël Chérel, Adam Hansen et Michael Woods a su revenir avant que Jack Haig, Felix Grossschartner, Magnus Cort Nielsen et Robert Power ne fasse également la jonction. Le début de la montée finale vers Pipay (19km à 6,9%) a vu la formation Movistar prendre la responsabilité du tempo du peloton pour favoriser Nairo Quintana. Julian Alaphilippe, pour sa part, a totalement relâché son effort et fini l'étape piano. Face au tempo imposé par Magnus Cort Nielsen, les rivaux d'Alexey Lutsenko ont petit à petit craqué dont Mikaël Chérel, ne laissant que cinq coureurs au titre. Un rythme qui n'a pas été suffisant pour résister à l'accélération du peloton contrainte par la formation Movistar. Un mouvement qui a ouvert la porte à une attaque de Nairo Quintana à onze kilomètres de l'arrivée, avec seul Michal Kwiatkowski qui a pris la roue du Colombien.


Poels a bien senti le coup, Fuglsang prend le maillot jaune

A neuf kilomètres, Jakob Fuglsang a également accéléré avec Gorka Izagirre et Magnus Cort Nielsen, qui s'était laissé décrocher du groupe de tête. Thibaut Pinot a été le premier à réagir à cette offensive des hommes d'Alexandre Vinokourov, qui avaient également Alexey Lutsenko devant, que seul Michael Woods a pu suivre in fine avant le retour de Michal Kwiatkowski. Alors que la pluie a redoublé sur la route, le groupe des favoris, qui s'est rapidement reformé après les diverses offensives, a gardé le trio de tête à portée de vue à l'entame des cinq derniers kilomètres. Jakob Fuglsang en a remis une couche à quatre kilomètres de l'arrivée, mettant fin à l'échappée et en difficulté Adam Yates. Thibaut Pinot a tenté de répondre avant que Romain Bardet ne joue sa carte, repris très rapidement, puis Emanuel Buchmann qui a vu Jakob Fuglsang venir l'appuyer. Cela force Adam Yates à se découvrir pour tenter de recoller, avec Thibaut Pinot en renfort. C'est finalement Wout Poels qui s'est dressé sur ses pédales pour lâcher le groupe Maillot Jaune dans le dernier kilomètre pour recoller et attaquer à 200m de la ligne d'arrivée. Le Néerlandais lève ainsi les bras avec une seconde d'avance sur le duo Fuglsang-Buchmann. L'essentiel est ailleurs pour le Danois qui, au jeu des bonifications et avec l'écart creusé sur Adam Yates, s'empare du maillot de leader du Critérium du Dauphiné à la veille de l'arrivée.



CYCLISME / CRITERIUM DU DAUPHINE
7eme étape - Saint Genix les Villages-Les Sept Laux Pipay (133,5km) - Samedi 15 juin 2019
1- Wout Poels (PBS/Ineos) en 4h01'34''
2- Jakob Fuglsang (DAN/Astana) à 1''
3- Emanuel Buchmann (ALL/Bora-Hansgrohe) à 1''
4-Thibaut Pinot (FRA/Groupama-FDJ) à 10''
5- Dan Martin (IRL/UAE Team Emirates) à 10''
6- Adam Yates (GBR/Mitchelton-Scott) à 10''
7-Romain Bardet (FRA/AG2R-La Mondiale) à 13''
8- Tejay van Garderen (USA/EF Education First) à 16''
9- Dylan Teuns (BEL/Bahrain-Merida) à 30''
10- Bjorg Lambrecht (BEL/Lotto-Soudal) à 34''
...

Classement général après 7 étapes (sur 8)
1- Jakob Fuglsang (DAN/Astana) en 27h36'40''
2- Adam Yates (GBR/Mitchelton-Scott) à 8''
3- Tejay van Garderen (USA/EF Education First) à 20''
4- Emanuel Buchmann (ALL/Bora-Hansgrohe) à 21''
5- Wout Poels (PBS/Ineos) à 28''
6- Dylan Teuns (BEL/Bahrain-Merida) à 32''
7-Thibaut Pinot (FRA/Groupama-FDJ) à 33''
8- Alexey Lutsenko (KAZ/Astana) à 1'12''
9- Steven Kruijswijk (PBS/Jumbo-Visma) à 1'20''
10- Dan Martin (IRL/UAE Team Emirates) à 1'21''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.