Critérium du Dauphiné (E7) : Dumoulin ne prendra pas le départ et se préserve pour le Tour de France

Critérium du Dauphiné (E7) : Dumoulin ne prendra pas le départ et se préserve pour le Tour de France©Media365

Gabriel Vanhoutte, publié le samedi 15 juin 2019 à 13h25

Toujours gêné au genou gauche depuis sa chute lors de la quatrième étape du Tour d'Italie en mai dernier, Tom Dumoulin (Sunweb) a décidé, ce samedi, de ne pas s'aligner au départ de la septième étape du Critérium du Dauphiné. Une mesure de prudence de la part du Néerlandais, à trois semaines du coup d'envoi du Tour de France.

Mieux vaut prévenir que guérir. Un mois après sa chute survenue lors de la quatrième étape du Tour d'Italie, qui l'avait contraint à l'abandon dès le lendemain, Tom Dumoulin (Sunweb) a ressenti des douleurs se réveiller au niveau de son genou gauche. Afin de ne prendre aucun risque, le Néerlandais a décidé de renoncer à prendre le départ de la septième étape du Critérium du Dauphiné. « C'est avant tout une mesure préventive qu'autre chose. Pour le Dauphiné, nous avions prévu de ne prendre aucun risque, et c'est ce que nous faisons donc », a expliqué le médecin de l'équipe, Camiel Aldershof, dans un communiqué, avant de préciser que « cette semaine s'est avérée très satisfaisante » pour le natif de Maastricht. Car, dans trois semaines, Dumoulin devra être fin prêt pour prendre le départ du Tour de France, son objectif majeur cette saison.


Une préparation compliquée pour la Grande Boucle

Initialement, le curseur des objectifs de Dumoulin était tourné vers le Tour d'Italie, sur lequel il voulait glaner un deuxième sacre après celui de 2017. Mais sa chute et son abandon prématuré ont contraint le Néerlandais à revoir ses plans. Alors qu'il n'avait pas prévu de faire escale sur le Critérium du Dauphiné, il avait décidé, à la suite de son rendez-vous manqué avec le Giro, de venir se tester physiquement sur les routes françaises avant de prendre le départ de la Grande Boucle. Une participation de dernière minute, qui a donc finalement abouti à un abandon. « J'ai l'impression qu'il vaut mieux ne pas trop pousser sur le genou. Le repos est une bonne option avant que je reprenne avec un vrai bloc de travail en altitude », a expliqué, de son côté, Dumoulin. Dauphin de Geraint Thomas l'an passé sur le Tour de France, cette année, le coureur de la Sunweb visera, à n'en pas douter, le sacre suprême. Mais pour cela, il faudra qu'il retrouve pleinement ses sensations.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.