Critérium du Dauphiné (E6) : Zimmermann s'impose devant Burgeaudeau, Vingegaard toujours leader

Critérium du Dauphiné (E6) : Zimmermann s'impose devant Burgeaudeau, Vingegaard toujours leader©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien Canot, Media365, publié le vendredi 09 juin 2023 à 17h31

L'Allemand Georg Zimmermann (Intermarché-Circus Wanty) a remporté vendredi la 6eme étape du Critérium du Dauphiné en devançant ses deux derniers camarades de l'échappée matinale, dont le Français Mathieu Burgaudeau, arrivé 2eme. Jonas Vingegaard, qui a passé une journée tranquille au cœur du groupe des favoris, conserve la première place au général.



Quatre jours après le succès de Julian Alaphilippe à La Chaise-Dieu, un Français est passé tout près de marquer lui aussi de son empreinte cette 75eme édition du Critérium du Dauphiné, ce vendredi lors de la 6eme étape. Au bout des 170,2 kilomètres qui reliaient Nantua à Crest-Voland, Mathieu Burgeaudeau a dû en effet se contenter de la 2eme place, derrière le vainqueur du jour : l'Allemand Georg Zimmermann. Comme l'Allemand de l'équipe Intermarché-Circus-Wanty, notre représentant de la formation Total Energies faisait partie de l'échappée matinale, qui s'était dessinée trente kilomètres après le départ de Nantua, était composée initialement d'une vingtaine de coureurs et s'était poursuivie à quatorze. La victoire finale n'a en revanche concerné que trois rescapés de cette échappée : Zimmermann donc, mais aussi Burgeaudeau et l'Espagnol Jonathan Castroviejo, de l'équipe Ineos Grenadiers. Au sommet de la Côte de Notre-Dame-de-Bellecombe, les trois hommes se trouvaient toujours au coude à coude. A 2 kilomètres de l'arrivée, Zimmermann a tenté une première accélération, à laquelle a répondu Burgaudeau, revenu dans la roue de l'Allemand à quelques encablures de l'arrivée, mais sans parvenir à priver le coureur de l'équipe belge, plus rapide au sprint, de son premier succès en World Tour, à 25 ans.

Burgeaudeau : "Je n'avais plus d'énergie"

"Je reviens à l'arrache à 500 mètres. J'avais déjà tout mis pour revenir sur Zimmermann. L'arrivée était en descente, je me suis dit : "avec un peu de vitesse de derrière...", mais non, je n'avais plus d'énergie. Je suis déçu mais il n'y a pas de regret, il était plus fort", analysait après-coup le Tricolore, récompensé néanmoins sur cette 6eme étape par le prix Century 21 de la combativité du jour. Jons Vingegaard, quant à lui, conserve la tête du classement général avant deux dernières étapes en haute altitude qui pourraient permettre au Danois de confirmer sa supériorité. Vendredi, le vainqueur du dernier Tour de France a même mis le nez à la fenêtre, en passant à l'attaque juste après que Burgaudeau a repris Zimmermann. Le leader, qui a passé une journée tranquille, termine finalement 11eme, à 48 secondes du vainqueur du jour, tranquillement installé dans le groupe des favoris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.