Critérium du Dauphiné : Bernal jette l'éponge

Critérium du Dauphiné : Bernal jette l'éponge©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 15 août 2020 à 12h28

Diminué par des douleurs au dos, le vainqueur du Tour de France 2019 Egan Bernal n'a pas pris le départ de l'avant-dernière étape du Critérium du Dauphiné ce samedi à Ugine.



Coup de tonnerre sur le Critérium du Dauphiné ! Egan Bernal, qui faisait partie des favoris au départ de cette course raccourcie à cinq étapes et servant de répétition générale avant le Tour de France, a décidé de ne pas prendre le départ de la cinquième étape, qui doit amener ce samedi les coureurs d'Ugine à Megève, sur 157 kilomètres, avec notamment un col hors catégorie et deux cols de première catégorie. Le Colombien de 23 ans souffre de douleurs dorsales et a préféré renoncer, à deux étapes de l'arrivée. Samedi matin, Bernal occupait la septième place du classement général, à 31 secondes du maillot jaune Primoz Roglic, après avoir terminé dixième puis quatorzième des deux dernières étapes, disputées en haute montagne. « Egan m'a dit qu'il ne se sentait pas super bien aujourd'hui (hier). J'ai essayé de le maintenir à l'avant jusqu'au final et quand le sprint a été lancé, il était dans le dur. Mais ce n'est pas un problème », confiait son coéquipier Pavel Sivakov dans les colonnes de L'Equipe ce samedi, sans évoquer les problèmes de dos du Colombien. Le coureur russe a été le seul équipier de Bernal a être en mesure de le suivre dans la montée vers Saint-Martin-de-Belleville vendredi, les stars Geraint Thomas et Chris Froome ayant disparu rapidement du peloton des favoris (le Gallois a fini à cinq minutes des favoris, l'Anglais à plus d'un quart d'heure !).

Ineos souffre de la comparaison avec Jumbo-Visma

Il y a donc de quoi s'inquiéter du côté d'Ineos à deux semaines du grand départ du Tour de France à Nice. Son leader n°1 est blessé et ses n°2 et 3 ne sont pas dans le coup. Alors que dans le même temps, sa rivale Jumbo-Visma brille, avec Primoz Roglic en jaune, et Tom Dumoulin et Steven Kruijswijk qui pointent à un peu plus de deux minutes au général. Depuis la reprise de la saison, Egan Bernal a disputé dix jours de course, avec à la clé une victoire finale sur La Route d'Occitanie et une deuxième place (derrière Roglic) sur le Tour de l'Ain. Peut-être a-t-il un peu trop tiré sur la corde ? Quoi qu'il en soit, le compte à rebours est lancé pour le vainqueur du Tour de France 2019. Il lui reste désormais deux semaines pour retrouver la forme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.