Continental : L'équipe Manzana Postobon auto-dissoute et suspendue 45 jours

Continental : L'équipe Manzana Postobon auto-dissoute et suspendue 45 jours©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le mardi 11 juin 2019 à 22h17

Après avoir vu deux de ses coureurs être suspendus pour dopage en l'espace de six semaines, l'équipe colombienne Manzana Postobon a été suspendue pendant 45 jours par l'Union cycliste internationale. Mais elle s'était déjà auto-suspendue depuis deux semaines.

Reverra-t-on un jour les maillots rose et noir de l'équipe Manzana Postobon dans les pelotons ? Rien n'est moins sûr... La formation colombienne a en effet été suspendue 45 jours par l'Union cycliste internationale, suite au contrôle positif de deux coureurs : Wilmar Andres Paredes Zapata le 5 avril dernier et Juan José Amador Castano le 14 mai. Mais comme l'équipe avait décidé le 24 mai de se retirer des pelotons, la suspension ne prendra effet que le jour où Manzana Postobon reviendra à la compétition, si elle le décide un jour. Cette année, l'équipe (créée en 2006) était entièrement composée de coureurs colombiens, le plus connu étant Jhonathan Restrepo, passé par Katusha et présent sur deuxs Tour d'Espagne. La Vuelta 2017 est justement le seul Grand Tour auquel Manzana Postobon aura participé.

Communiqué de l'UCI :
« L'Union Cycliste Internationale (UCI) annonce que la Commission Disciplinaire de l'UCI a décidé de suspendre l'équipe Continentale Professionnelle UCI Manzana Postobon (l'Equipe) pour une période de 45 jours suite à la notification de deux résultats d'analyse anormaux (RAA) aux membres de l'Equipe dans un délai de douze mois, conformément à l'article 7.12.1 du Règlement Antidopage de l'UCI.
Considérant que l'Equipe avait récemment annoncé son intention de cesser toutes ses activités, la Commission Disciplinaire a décidé que cette suspension courrait à partir de la première date à laquelle l'Equipe s'inscrirait à une course internationale (le cas échéant), y compris si cela devait se produire après un nouvel enregistrement de l'Equipe.
Le 5 avril 2019, le coureur colombien Wilmar Andres Paredes Zapata a été notifié d'un RAA pour présence d'érythropoïétine (EPO) dans un échantillon prélevé à l'occasion d'un contrôle hors compétition le 27 février 2019.
Le 14 mai 2019, le coureur colombien Juan José Amador Castano a été notifié d'un RAA pour présence de Boldedone dans un échantillon prélevé à l'occasion d'un contrôle hors compétition le 22 octobre 2018.
L'UCI ne fera pas d'autres commentaires sur cette affaire. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.