Comme Julian Alaphilippe, ces Français ont porté le maillot arc-en-ciel

Comme Julian Alaphilippe, ces Français ont porté le maillot arc-en-ciel©Panoramic, Media365

Nicolas Kohlhuber : publié le dimanche 27 septembre 2020 à 19h41

Pour la première fois au XXIe siècle, un cycliste français va endosser le maillot arc-en-ciel : Julian Alaphilippe. Dans l'histoire de la discipline, il n'est que le neuvième français à connaître cet honneur.



23 ans après, Laurent Brochard a enfin trouvé un héritier ! Ce dimanche, Julian Alaphilippe est devenu le neuvième français à remporter la course en ligne des championnats du monde de cyclisme sur route. Après Bergen où il avait été rattrapé dans les derniers kilomètres en 2017, le coureur de 28 ans a mis fin à une longue période de disette pour le cyclisme français. Il rejoint surtout les grands noms du cyclisme tricolore dans l'histoire mondiale.

Dans une épreuve qui a été lancée dans les années 1920, Georges Speicher avait été le premier français à inscrire son nom au palmarès de cette course. A Montlhéry, en région parisienne, il avait réussi cet exploit quelques semaines après avoir remporté le Tour de France. Vainqueur en solitaire, le Parisien avait devancé Antonin Magne qui lui a succédé au palmarès trois ans plus tard. C'est à Berne en Suisse qu'il a fait oublier sa deuxième place pour monter sur le toit du monde.

Après la seconde guerre mondiale, deux cyclistes français ont gagné la course élite des championnats du Monde dans les années 50. Louison Bobet d'abord (1954), André Darrigade ensuite (1959). Le premier a devancé Fausto Coppi quand le second a fait la différence après une échappée de plus de 200 kilomètres. C'est respectivement en Allemagne et aux Pays-Bas qu'ils ont été sacrés. Cette période dorée du cyclisme français s'est poursuivie dans les années 1960 avec le triomphe de Joseph Stablinski en 1962.

Bernard Hinault a été le sixième champion du Monde français de l'histoire du cyclisme. En 1980 à Sallanches, le Blaireau s'est offert le maillot arc-en-ciel. 14 ans plus tard, Luc Leblanc a aussi connu cet honneur grâce à une victoire en Italie du côté d'Agrigente. En 1994, il y avait deux français sur le podium grâce à la troisième place de Richard Virenque. En 1997, Laurent Brochard s'est imposé au sprint dans les rues de San Sebastian. Une victoire qui lui a longtemps permis d'être le dernier champion du monde français de cyclisme sur route. Mais désormais, les compteurs sont remis à zéro avec ce titre qui revient à Julian Alaphilippe après son succès à Imola ce dimanche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.