Cofidis : Entre Vasseur et Bouhanni, le divorce est prononcé

Cofidis : Entre Vasseur et Bouhanni, le divorce est prononcé©Media365
A lire aussi

Alexis Petit, publié le mardi 02 juillet 2019 à 11h53

Au lendemain de l'annonce de la composition de l'équipe Cofidis pour le Tour de France, dont ne fait pas partie le Vosgien, Cédric Vasseur acte définitivement le départ de Nacer Bouhanni (28 ans) à la fin de la saison. Le manager de la formation nordiste ne cache pas que le divorce avait été amorcé il y a plusieurs mois déjà.

Cédric Vasseur scelle définitivement le divorce avec Nacer Bouhanni. Au micro de France 24, le manager de la Cofidis a mis fin aux rumeurs qui entouraient l'avenir de son sprinteur : « Pour Nacer et pour Cofidis, il vaut mieux que nos chemins se séparent », a lâché le Nordiste 24 heures après avoir dévoilé une équipe pour le Tour de France dans laquelle ne figure pas Bouhanni, prévenu de son absence sur la Grande Boucle par... texto. Le choix du manager de se priver du plus gros salaire du peloton français sur les routes du Tour cette année ne faisait guère de doute de toute façon. Vasseur ne s'est pas gêné pour le rappeler ce mardi. « Ses résultats sont décevants depuis le début de l'année. Il n'a pas réussi à gagner la moindre course. Sur le Tour, Nacer n'a jamais brillé. C'est une course qui ne lui convient pas vraiment car il lui faut un train spécifique qu'on ne peut pas lui offrir aujourd'hui » continue Cédric Vasseur, qui fera donc confiance une fois de plus sur les arrivées groupées à Christophe Laporte, ancien poisson-pilote de Bouhanni.


Bouhanni et Cofidis, fin de l'histoire !

Un Nacer Bouhanni dont le dernier succès remonte à l'année dernière sur le Tour d'Espagne (6eme étape). Une éternité pour un sprinteur. Et ne pas participer au Tour, dont le tracé empruntera les routes d'entraînement du Spinalien, constitue un nouvel affront difficile à digérer pour l'intéressé, même s'il ne se faisait guère d'illusions. Débarqué chez Cofidis en 2015 après un début de carrière très prometteur au sein de la Française des Jeux (cinq victoires d'étape sur les Grands Tours et un titre de champion de France), le Vosgien, dont le contrat arrive à terme chez Cofidis, n'a pas su confirmer les espoirs placés en lui au moment de son transfert. A tel point que Cédric Vasseur n'avait pas prolongé le contrat du cycliste de 28 ans, ouvrant la voie à un départ en fin de saison. L'histoire, qui a connu en cinq ans bien plus de bas que de hauts, est bel et bien terminée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.