Chute, blessures et retard... Le calvaire de la lanterne rouge du Tour de France

Chute, blessures et retard... Le calvaire de la lanterne rouge du Tour de France©Pixabay
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 29 juillet 2018 à 20h28

Blessé dès la première étape du Tour de France, le coureur américain Lawson Craddock a vécu un calvaire. Il est resté lanterne rouge pendant les trois semaines du Tour.

Du départ en Vendée début juillet jusqu'à l'arrivée à Paris dimanche, Lawson Craddock n'a jamais quitté la dernière place du classement général.

Car dès le départ, le Tour du coureur américain tourne au cauchemar : il chute lors de la première étape, après 105 kilomètres de course. Avec une arcade sourcilière ouverte, le visage en sang et une fissure à l'omoplate, il franchit la ligne d'arrivée, avec 8 minutes de retard sur le peloton.

Pour arriver jusqu'aux Champs-Elysées dimanche, le coureur de 26 ans de l'équipe EF-Drapac, a dû lutter contre la douleur. Alors qu'il achève son contre-la-montre au Pays Basque samedi, Lawson Craddock s'effondre : "cela a été trois longues semaines", déclare-t-il. Au micro de France Télévisions, il se dit "soulagé" et poursuit : "ce n'est pas du tout le Tour que j'imaginais quand je suis arrivé il y a un mois". Même s'il accuse 4h30 de retard sur le maillot jaune Geraint Thomas, l'Américain fait partie des 145 coureurs à avoir terminé le Tour (ils étaient 176 au départ).



Pour se motiver, le Texan a lancé une cagnotte sur le web et a promis d'y verser 100 dollars à chaque étape qu'il terminerait. Le but ? Rénover le vélodrome où il a fait ses débuts, au Texas, endommagé depuis le passage de l'ouragan Harvey en 2017. Dimanche, quand Lawson Craddock a franchi la ligne d'arrivée, la cagnotte rassemblait plus de 180 000 dollars.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU