Chaos sur le Dauphiné !

Chaos sur le Dauphiné !©Media365

Paul Rouget : publié le vendredi 14 août 2020 à 10h16

La deuxième étape du Critérium du Dauphiné a été marquée par une violente averse de grêle jeudi. De nombreux coureurs ont été durement touchés par les grêlons.


Il valait mieux arriver parmi les premiers jeudi, lors de la deuxième étape du Critérium du Dauphiné. Car si Primoz Roglic, le vainqueur de cette étape de 135 kilomètres entre Vienne et le Col de Porte, et ses poursuivants, comme Thibaut Pinot (2e), ont dû essuyer la pluie, une bonne partie du peloton a subi une violente averse de grêle, donnant lieu à des images impressionnantes. Certains coureurs ont été particulièrement touchés, à l'image de Tim Declercq, dont le dos a été labouré par des grêlons. 

"Comme si le Dauphiné n'était pas assez douloureux pour les jambes !", a réagi le Belge de la Deceuninck-QuickStep en légende de cette photo postée sur Instagram. Maxime Chevalier, au dos également très marqué, a lui été "attaqué par un peloton de grêlons" comme l'a écrit son équipe, B&B Hotels - Vital Concept, sur Twitter. 

Vidéos à l'appui, la formation Israël Start-Up Nation a décrit sur le même réseau "un chaos complet" : "De nombreux coureurs, dont les nôtres, ont été victimes d'une tempête de grêle pire que tout ce nous avons pu vivre. C'était le chaos complet... Des coureurs qui filent se mettre à l'abri, durement frappés par des balles de ping-pong glaçés. En quelques secondes, la route a pris des airs de patinoire et les coureurs essayaient désespérément de rester sur leurs vélos ou de marcher sur la glace jusqu'à la ligne d'arrivée." 

De nombreux coureurs, comme Tony Martin (Jumbo-Visma), ont ainsi tenté de se mettre à l'abri sous les arbres avec les spectateurs, avant de ralier la ligne d'arrivée. L'Allemand se classe 155e et dernier de cette deuxième étape pas comme les autres, à plus de 33 minutes de son coéquipier Roglic. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.