Championnats du monde : Une solution alternative officiellement recherchée par l'UCI

Championnats du monde : Une solution alternative officiellement recherchée par l'UCI©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 13 août 2020 à 11h00

Face à l'annulation des Mondiaux 2020 de cyclisme sur route à Aigle-Martigny, l'Union Cycliste Internationale et son président David Lappartient ont assuré être à la recherche d'une alternative afin d'organiser l'événement.

L'UCI garde espoir de donner un successeur à Annemiek van Vleuten et Mads Pedersen. S'il est désormais acquis que les championnats du monde de cyclisme sur route 2020 ne pourront pas avoir lieu à Aigle et Martigny comme initialement prévu, l'Union Cycliste Internationale s'est pour le moment refusée à renoncer totalement aux épreuves qui, au-delà de leur importance sportive, sont également une des principales sources de revenus de l'instance mondiale du cyclisme. Quelques heures après l'annonce du Conseil Fédéral Suisse d'étendre la limite à 1000 personnes pour les rassemblements jusqu'à la fin du mois d'octobre et la confirmation par les organisateurs de l'annulation pure et simple des championnats du monde en terre helvétique, tant l'UCI que son président ont précisé leurs intentions pour les semaines à venir. Comme l'avaient précédemment annoncé des médias comme Cyclingnews, France Télévisions ou Eurosport ce mercredi, l'UCI a confirmé vouloir trouver un site alternatif pour organiser aux dates prévues tout ou partie des championnats du monde 2020.


L'UCI espère un « plan B » avant le 1er septembre

Toutefois, l'instance mondiale se donne une ligne directrice, celle de trouver un parcours aussi exigeant que celui prévu à Aigle et Martigny. « Considérant l'importance sportive des championnats du monde route UCI pour le cyclisme, l'UCI tient cependant à préciser qu'elle va travailler à rechercher un projet alternatif pour assurer le maintien de l'édition 2020 de l'événement, prioritairement en Europe et aux dates initialement fixées, confirme un communiqué. L'UCI va rechercher une ville d'accueil qui présenterait un parcours tout aussi exigeant que celui d'Aigle-Martigny et qui conviendrait ainsi au même profil de coureuses et de coureurs qui avaient initialement prévus de participer à l'édition helvétique. » Dans une vidéo publiée sur son compte officiel Twitter, le président de l'UCI David Lappartient a donné quelques précisions supplémentaires. « Nous prendrons une décision finale au plus tard le 1er septembre prochain mais je souhaite pouvoir vous dire que nous allons mettre, d'ici là, toute notre énergie à faire en sorte que ces championnats du monde aient lieu car le maillot de champion du monde est le plus reconnu dans l'ensemble du peloton et le graal pour l'ensemble des coureurs. » L'UCI se donne ainsi moins de trois semaines pour conclure d'éventuelles négociations avec des hôtes potentiels et assurer la tenue des Mondiaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.