Championnats du monde : Merckx tacle Evenepoel

Championnats du monde : Merckx tacle Evenepoel©Media365
A lire aussi

Romain Fiore, Media365, publié le jeudi 23 septembre 2021 à 08h15

Alors que Julian Alaphilippe va remettre son titre de champion du monde en jeu dimanche lors de la course en ligne, Remco Evenepoel et son équipe belge vont tenter de remporter le maillot arc-en-ciel sur leurs terres. Mais faire courir le jeune homme de 21 ans et le favori Wout Van Aert est une erreur de stratégie pour Eddy Merckx. 


Les coureurs belges seront les grands favoris de la course en ligne des championnats du monde de cyclisme qui se déroulent sur leurs terres. Alors que Julian Alaphilippe va tenter avec Benoît Cosnefroy, Florian Sénéchal, Rémi Cavagna ou encore Arnaud Démare, de conserver son titre de champion du monde dans les Flandres, la sélection des Diables Rouges veut tout faire pour tenter de décrocher le titre suprême. Le sélectionneur Sven Vanthourenhout a d'ailleurs fait des choix forts en retenant des éléments en grande forme comme le favori Wout Van Aert, mais aussi le jeune espoir Remco Evenepoel, qui a terminé troisième du contre-la-montre dimanche dernier. La sélection du dernier vainqueur de la Brussels Cycling Classic fait débat pour certains, y compris pour  la légende belge Eddy Merckx.

Le Cannibale ne veut qu'un seul leader

En effet, le quintuple vainqueur du Tour de France mais aussi triple vainqueur des championnats du monde a fait part à Wieler Revue de ses doutes quant à la stratégie adoptée avec le jeune prodige belge qui, selon lui, a des ambitions trop personnelles. "S'il n'y a vraiment qu'un seul leader, alors vous ne devriez vraiment pas emmener Remco Evenepoel dans l'équipe. Il court principalement pour lui-même, nous l'avons vu sur la course en ligne des Jeux olympiques", a taclé le "Cannibale". Malgré les doutes de certains concernant son sens du collectif et la stratégie choisie par la sélection, le principal concerné a quant à lui a déclaré en conférence de presse qu'il serait bien derrière son leader. "On aura un plan A avec Wout Van Aert. Je pense qu'il a les jambes pour gérer chaque situation. Avec les miennes, je vais essayer de l'aider au maximum et de ne pas le mettre dans une situation difficile." Un casse-tête qu'il faudra bien gérer pour Sven Vanthourenhout avec les égos de chacun, s'il ne souhaite pas voir filer le titre promis chez une autre nation...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.