Championnats du monde : La solution de repli de l'UCI située en Italie ?

Championnats du monde : La solution de repli de l'UCI située en Italie ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le vendredi 21 août 2020 à 22h40

A la suite de l'annulation des Mondiaux 2020 à Aigle-Martigny, l'UCI a confirmé sa volonté d'organiser l'événement. L'Italie et la ville d'Imola apparaissent toujours plus comme le favori pour récupérer l'événement.

L'Union Cycliste Internationale va-t-elle pouvoir tenir sa parole ? Alors que, face aux restrictions maintenues en Suisse jusqu'en octobre, les organisateurs des championnats du monde 2020 à Aigle et Martigny ont été contraint de jeter l'éponge, l'UCI via son président David Lappartient a confirmé son intention d'organiser tout ou partie des épreuves initialement prévues. L'ancien président de la Fédération Française de cyclisme s'était même engagé à trouver une solution de repli en Europe avant le 1er septembre prochain avec un parcours aux caractéristiques similaires à celles qui devaient être proposée en Suisse. Si, dans un premier temps, des pistes menaient vers l'Espagne ou la France, la situation sanitaire en pleine dégradation dans les deux pays ont mis du plomb dans l'aile des éventuelles candidatures. Tout ceci n'a pu que redonner du crédit à l'Italie et une ville focalise toute l'attention. La Fédération Italienne de cyclisme aurait déjà huit dossiers de candidature, selon une information du quotidien transalpin La Gazzetta dello Sport.

Les Tre Monti en juge de paix des Mondiaux 2020 ?

Parmi ces dossiers venant des quatre coins de la péninsule, ceux de Varèse, qui a accueilli les Mondiaux en 2008 avec le titre à domicile pour Alessandro Ballan et qui faisait office de favori, ou de Florence, hôte en 2013 avec le sacre de Rui Alberto Faria da Costa, en lien avec le circuit du Mugello sortent du lot. Mais une candidature aurait déjà les faveurs des autorités sportives italiennes, autour d'un autre fameux circuit automobile : Imola. La région d'Emilie-Romagne serait prête à aider au plan financier pour permettre la tenue de l'épreuve, qui proposerait un circuit proposant comme difficulté majeure les Tre Monti, qui ont été le juge de paix de la 11eme étape du Giro 2015. « La candidature existe et est bien soutenue sur le plan sportif et politique. Nous, en tant que managers du circuit, nous avons donné notre disponibilité, aussi parce que cette candidature à l'organisation des championnats du monde de cyclisme n'est pas seulement une suggestion très importante, mais aussi et surtout une folle opportunité », a récemment déclaré au quotidien local Corriere Romagna Uberto Selvatico Estense, président de Formula Imola, la société gestionnaire de l'Autodromo Enzo e Dino Ferrari. La décision de l'UCI est attendue dans le courant de la semaine prochaine et, en cas d'issue favorable, Imola sera deux fois le centre de l'attention du monde sportif, avec les Mondiaux de cyclisme sur route à la fin du mois de septembre puis début novembre pour le retour de la F1 quatorze ans après le dernier Grand Prix de Saint-Marin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.