Championnats du monde (H) : Sagan décroche un troisième titre mondial consécutif

Championnats du monde (H) : Sagan décroche un troisième titre mondial consécutif©Media365

Marie Mahé, publié le dimanche 24 septembre 2017 à 16h39

A l'issue d'une course indécise jusqu'au bout, Peter Sagan remporte son troisième titre mondial consécutif et entre encore un peu plus dans l'histoire puisque le Slovaque est le seul à avoir réalisé cette performance.

Peter Sagan est encore entré un peu plus dans l'histoire. Le Slovaque s'est imposé dans la course en ligne des Championnats du monde à Bergen en Norvège ce dimanche et remporte ainsi son troisième titre mondial consécutif. Une performance totalement inédite dans l'histoire de la discipline. Une victoire acquise au sprint où Peter Sagan n'a devancé que de quelques centimètres son dauphin, le Norvégien Alexander Kristoff. Ce titre semblait pourtant promis à un Français, 20 ans après le dernier sacre tricolore (Laurent Brochard en 1997). Julian Alaphilippe s'était fait la malle en tentant crânement sa chance. En vain, le natif de Saint-Armand-Montrond s'est fait reprendre juste avant la flamme rouge. Cruel ! Tout avait commencé très tôt ce dimanche matin. Dès l'entame de la course, un groupe de 10 coureurs s'est formé avec surtout des nations pas favorites représentées comme l'Irlande, le Costa Rica, l'Afrique du Sud ou encore la Suède. Ces hommes compteront un maximum de 10 minutes. Derrière, dans le peloton, le Belge Julien Vermote prend ses responsabilités et imprime le rythme afin de réduire petit à petit l'écart. Un pari réussi puisque les hommes de tête sont repris à 83 kilomètres de l'arrivée. Quelques instants plus tard, les grosses nations commencent alors à se montrer comme la Belgique ou les Pays-Bas. La première accélération est l'oeuvre de Tiesj Benoot, suivi par le Français Warren Barguil. Mais le peloton ne laisse plus personne partir.
La France s'est fait piéger dès le début de course
Pourtant, un groupe de huit coureurs, dont font partie l'Autrichien Marco Haller et le Belge Tim Wellens, arrive à s'en extraire et à prendre quelques secondes d'avance. Jarlinson Pantano, Lars Boom, David De La Cruz, Odd Christian Eiking, Jack Haig et Alessandro De Marchi en font également partie. Grande absente, la France s'est fait piéger et s'est alors mise à rouler en tête du peloton avec la Pologne. Pendant ce temps-là, l'écart atteint les 30 secondes. A trois tours de l'arrivée, l'échappée n'a toujours pas été reprise. L'écart est même monté à 45 secondes. Les Tricolores Lilian Calmejane et Julien Simon effectuent de gros relais en tête du peloton et arrivent à stabiliser l'avance des fuyards, bien emmenés par Tim Wellens. L'écart ne bouge pas alors qu'il reste deux tours et 40 kilomètres à parcourir. Dans l'ascension du Salmon Hill, l'Américain Tejay van Garderen et le Slovène Primoz Roglic chutent alors que le peloton, sous l'impulsion de la Grande-Bretagne, a refait une partie de son retard et que l'écart n'est plus que de 20 secondes. Le Néerlandais Tom Dumoulin place son accélération mais personne ne le laisse partir. Au sommet du Salmon Hill, seuls Eiking, Wellens, De La Cruz et Haig composent encore le groupe de tête. Derrière, le peloton n'est plus qu'à 10 secondes.
Julian Alaphilippe n'était pas loin
A 25 kilomètres de l'arrivée, le regroupement a finalement lieu. Plusieurs coureurs placent alors leurs attaques : l'Espagnol Luis Mas Bonel puis le Néerlandais Sebastian Langeveld mais personne n'arrive à distancer le peloton. Le Danois Michael Valgren place alors son attaque suivi de près par Julian Alaphilippe qui s'envole ! Derrière, seul l'Italien Gianni Moscon parvient à suivre à bonne distance le Français. A 10 kilomètres de l'arrivée, les deux coureurs semblent avoir creusé un écart assez conséquent. A 3 kilomètres de la ligne, l'écart est toujours de 10 secondes. Dans le dernier faux-plat montant, Julian Alaphilippe part seul ! Son avance est toujours de 10 secondes. Mais derrière, le peloton commence à s'organiser et ça paye puisque le Français est repris juste avant la flamme rouge. La victoire est alors promise à un sprinteur. Alexander Kristoff, chez lui, est le premier à le lancer. Peter Sagan, qui s'est fait discret toute la journée, a bien suivi et déboule sur sa droite et s'impose pour devancer le Norvégien de quelques boyaux seulement ! Le Slovaque devient donc champion du monde de cyclisme sur route pour la troisième année consécutive et réalise ainsi un triplé historique.

CYCLISME / CHAMPIONNATS DU MONDE (H)
Course en ligne - Dimanche 24 septembre 2017
1- Peter Sagan (SLQ) en 6h28'11''
2- Alexander Kristoff (NOR) m.t.
3- Michael Matthews (AUS) m.t.
4- Matteo Trentin (ITA) m.t.
5- Ben Swift (GBR) m.t.
6- Greg Van Avermaet (BEL) m.t.
7- Michael Albasini (SUI) m.t.
8- Fernando Gaviria (COL) m.t.
9- Alexey Lutsenko (KAZ) m.t.
10- Julian Alaphilippe (FRA) m.t.
...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
38 commentaires - Championnats du monde (H) : Sagan décroche un troisième titre mondial consécutif
  • Un grand BRAVO à ce beau champion du monde qui porte toujour dans les compétitions ce beau mayo avec panache!!!

  • Alaphillipe a un vrai problème avec la gagne : trop engagé quand il ne faut pas, trop attentiste en équipe de France. Je pense que ce garçon manque de confiance, s'il règle ce problème, il gagne tout.
    Souhaitons lui de rencontrer un bon psy.

  • fatiguant les commentaires de di grazia,quand il n'y a pas de SKYdevant il cherche son vélo! chainel,avec son langage chatié il devrait commenter le foot!

  • Je n'ai pas vu l'arrivée mais cela et incroyable qu'une voiture roule en Alaphilippe et le peloton, à quoi servent les règlements, le groupe de chasse aurait dû laisser Alaphilippe et obliger Sagan à faire l'effort, tout le monde veux gagner mais ne pense pas un instant qu'ils emmènent Sagan dans un fauteuil, enfin Sagan à couper ces cheveux , il ressemble maintenant à un coureur.

  • C'est très étrange que de gagner ce titre trois fois à la suite...S'il ne s'agit que de sport, alors bravo Mr Sagan... Maintenant laissez-nous sur nos pensées, avec cette réserve qui nous trouble...C'est tout....