Cavendish : " Je ne veux pas arrêter ! "

Cavendish : " Je ne veux pas arrêter ! "©Media365

Aurélien CANOT, publié le jeudi 15 octobre 2020 à 08h36

Après avoir laissé entendre dimanche dernier qu'il venait peut-être de disputer sa dernière course, Mark Cavendish (35 ans) a expliqué mercredi qu'il ne pensait plus à la retraite.

Et maintenant, Mark Cavendish ne pense plus à la retraite ! Il est difficile de cerner le sprinteur britannique ces derniers jours. Quatre jours après avoir sous-entendu qu'il allait raccrocher définitivement son vélo, le coureur de 35 ans semble aujourd'hui prêt à en reprendre pour plusieurs années. Mercredi, l'Australien Caleb Ewan avait à peine réglé le sprint massif du Grand Prix de l'Escaut pour ajouter une nouvelle victoire à son palmarès que Cavendish, loin des larmes du dimanche précédent, a clamé haut et fort son désir de poursuivre sa carrière. « Je ne veux pas arrêter, j'adore ce sport », assurait le Britannique, 143eme de ce GP de l'Escaut mais qui s'était illustré malgré tout en faisant partie de l'échappée. Alors que son contrat chez Bahrain-McLaren expirera à l'issue de la saison et qu'il n'a rien signé pour le moment, le sprinteur de l'Ile de Man a tenu un discours diamétralement opposé à celui qu'il avait eu dimanche dernier après Gand-Wevelgem. Il s'en est également expliqué mercredi.

Cavendish : « Pas envie d'arrêter ! »

« Dimanche, il y avait des rumeurs qui disaient que le reste des courses de la saison serait annulé. C'est pourquoi il m'est soudainement apparu que je n'avais toujours pas réglé la question de la saison prochaine et que cela pourrait donc être la dernière course de ma carrière. » Et puis le Grand Prix de l'Escaut, épreuve très spéciale à ses yeux, s'est présenté, et a visiblement sonné comme un déclic dans la tête de celui qui avait terminé avec le maillot vert du Tour de France 2011 sur les épaules et avait également eu le privilège d'endosser le jaune de leader, en 2016 le temps d'une journée. « J'ai une affection toute particulière pour les courses en Belgique, le GP de l'Escaut en particulier, ma première victoire en professionnel. Mais je n'ai pas un désir d'arrêter », a bien insisté Cavendish, qui n'a certes pas encore prolongé son contrat chez Bahrain-McLaren pour le moment, mais a entamé des discussions dans ce sens. Ses propos de mercredi devraient les accélérer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.