Carnet noir : "Poupou" a reçu un dernier hommage

Carnet noir : "Poupou" a reçu un dernier hommage©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le mardi 19 novembre 2019 à 16h13

Dans sa ville de Saint-Léonard-de-Noblat, devant ses proches, ses amis et beaucoup d'anonymes, un dernier hommage a été rendu à Raymond Poulidor, décédé le 13 novembre dernier.

Passée la douleur de la nouvelle, l'heure était venue de rendre un dernier hommage à Raymond Poulidor. Dans son fief de Saint-Léonard-de-Noblat, nombre d'anonymes et d'anciens rivaux devenus des amis se sont rassemblés pour les obsèques que chacun appelait chaleureusement "Poupou". Décédé le 13 novembre dernier, celui qui restera dans l'imaginaire collectif comme "l'éternel second" derrière Jacques Anquetil ou Eddy Merckx sur les routes du Tour de France mais qui a tout de même un succès sur le Tour d'Espagne, en 1964, à son palmarès, aurait pu juger de sa popularité toujours massive en cette journée nuageuse et bien triste sur la Haute-Vienne.


Hinault et Thévenet ont porté son cercueil

En présence de sa famille au grand complet, dont ses petits-fils David et Mathieu van der Poel, de trois anciens vainqueurs de la Grande Boucle que sont Bernard Hinault, Bernard Thévenet et Lucien Aimar, le petit monde du cyclisme a rendu un dernier hommage à une de ses figures les plus emblématiques, dont le sourire éclairait chaque année le Tour de France. André Darrigade, Christian Prudhomme et son prédécesseur Jean-Marie Leblanc ont également fait le déplacement tout comme d'autres figures du cyclisme français. Gilbert Duclos-Lassalle, Luc Leblanc, Marc Madiot ou encore Ronan Pensec sont venus saluer celui qui, sans nul doute, a dû les inspirer pendant leurs carrières respectives. Bernard Hinault et Bernard Thévenet, notamment, ont fait partie de ceux qui, au son de l'accordéon, ont amené la dépouille dans l'église où la cérémonie a eu lieu.


"Poupou" incinéré dans l'intimité

Pour cette cérémonie, le gouvernement était représenté par la ministre des sports Roxana Maracineanu mais la présence des anciens présidents de la République Nicolas Sarkozy et François Hollande, un temps annoncée, n'a pas été confirmée. " Il va nous manquer. C'est sûr, ça fait un grand vide. Il était un champion connu de façon intergénérationnelle, a confié à l'AFP Bernard Thévenet. Connu par des gens qui ne l'ont pas vu sur un vélo ! Ce qu'on peut regretter, c'est qu'il ne verra pas tous les succès de son petit-fils Mathieu van der Poel. " Une fois la cérémonie terminée, le cercueil de Raymond Poulidor a été emmené vers le crématorium de Landouge, où son incinération est prévue dans l'intimité familiale. Un départ tout en simplicité, tel qu'était notre "Poupou" national.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.