Bouhanni va porter plainte pour insultes racistes

Bouhanni va porter plainte pour insultes racistes©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le lundi 05 avril 2021 à 15h08

De nouveau cible d'insultes racistes sur les réseaux sociaux depuis son accrochage avec Jake Stewart dans le sprint de Cholet-Pays de la Loire, Nacer Bouhanni a annoncé qu'il avait l'intention de porter plainte. 

 

Si les footballeurs sont régulièrement victimes d'insultes racistes sur les réseaux sociaux, ce qui a poussé Thierry Henry à se retirer de Twitter et d'Instagram et à appeler au boycott tant que des mesures ne seront pas prises afin d'endiguer ce phénomène inquiétant, les autres sports ne sont pas épargnés. Nacer Bouhanni en fait l'amère d'expérience depuis "bien longtemps", et cela n'a fait que s'accentuer après son accrochage avec Jake Stewart dans le sprint de la course Cholet-Pays de la Loire.  

"Sachez que je suis né en France"

Lundi matin, le sprinteur tricolore d'Arkéa-Samsic a partagé sur Instagram des exemples des horribles messages qu'il a pu recevoir ces derniers jours, notamment en anglais, et annoncé qu'il avait l'intention de porter plainte. "Bonjour à tous les petits plaisantins qui s'amusent depuis une semaine à m'écrire personnellement ou à commenter sur certains sites de cyclisme que je devrais retourner en Afrique, que je suis un criminel, que je suis un Maghrébin qui a besoin d'être interné et qui m'envoient sans cesse des images de cochon. Sachez que je suis né en France et que je vais déposer plainte car cela fait déjà bien longtemps que je le subis et me tais, mais cette fois je ne laisserai plus passer", écrit-il ainsi. 

La colère de Stewart

Devancé dimanche par Arnaud Démare lors de La Roue Tourangelle, troisième étape de la Coupe de France, Bouhanni s'était initialement classé troisième une semaine plus tôt à l'occasion de la course Cholet-Pays de la Loire, avant d'être déclassé pour avoir tassé Stewart contre les barrières. Alors qu'il assurait ensuite que son geste était bien involontaire, il avait été sérieusement tancé par le jeune Anglais de la Groupama-FDJ, victime d'une fracture de la main gauche. "Nacer Bouhanni, je voulais te demander à quoi tu pouvais bien penser... mais clairement, tu n'as pas de cerveau", avait-il écrit sur Twitter. L'UCI avait "condamné fermement la conduite dangereuse" du Français, et demandé des sanctions suite à cet incident.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.