Bouhanni : " C'est très dur à accepter "

Bouhanni : " C'est très dur à accepter "©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 04 juillet 2018 à 10h49

Barré par Christophe Laporte, qui a été préféré au Meusien pour cette 105eme édition de la La Grande Boucle, Nacer Bouhanni n'a pas été retenu dans l'équipe Cofidis pour disputer le Tour de France 2018. Le sprinteur français ne masque pas son immense déception.

« Je suis très, très déçu, avoue Nacer Bouhanni dans les colonnes de L'Equipe. Je suis surtout très malheureux. Même si je suis quelqu'un de très fort mentalement, là c'est très dur à accepter. » Sonné, le sprinteur français de l'équipe Cofidis ne cache pas qu'il aura beaucoup de mal à se relever de ce vilain tour que lui a joué la Cofidis en ne le retenant pas pour le Tour de France 2018. Le Meusien en profite d'ailleurs pour régler ses comptes. « Je me donne à 100 %, mais mentalement c'est de plus en plus dur pour moi. Cela fait quatre ans que je suis chez Cofidis, et la seule fois où j'ai terminé le Tour pendant cette période, c'était l'année dernière, alors que je n'aurais pas dû y participer, parce que j'étais dans un état catastrophique. J'ai été déçu par pas mal de monde, beaucoup affecté par des choses fausses sur mon compte. Très peu de gens me connaissent et c'est facile de faire le procès de quelqu'un que l'on ne connaît pas. Chez Cofidis, je n'échange pas avec grand-monde. Ce sont des conversations par mail. J'aimerais savoir ce que l'on attend de moi et que l'on me dise les choses en face. » Extrêmement déçu et sous le choc, Bouhanni pourrait ne pas s'éterniser sous ses couleurs actuelles. Ces déclarations semblent en tout cas aller dans ce sens.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU