Binche-Chimay-Binche - Laporte : "Pas toujours facile de se motiver"

Binche-Chimay-Binche - Laporte : "Pas toujours facile de se motiver"©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 04 octobre 2022 à 22h30

Le vice-champion du monde a fait honneur à son rang, tout autant qu'à sa magnifique saison, en gagnant Binche-Chimay-Binche mardi. Alors que Remco Evenepoel, nouveau maillot arc-en-ciel, n'a pas forcé, le Français a tout donné.



Christophe Laporte aurait "signé directement pour une saison pareille". Vice-champion du monde il y a dix jours en Australie, le Français s'est parfaitement dégourdi les jambes pour sa course de reprise, en allant remporter Binche-Chimay-Binche en solitaire. "Ce n'était pas toujours facile de se motiver à l'entraînement après ces Mondiaux, mais les jambes sont toujours bien là", résume-t-il pour la RTBF. Il lui a fallu se défaire d'un final assez compliqué, où il avait peur que ça ne collabore pas lorsqu'il a réussi à reprendre le groupe d'une dizaine de coureurs en tête : "J'ai donc pris l'initiative. J'avais peur d'être piégé par Rasmus Tiller avec moi, mais il était à bloc. Quand je l'ai lâché, je savais que je devais tout donner jusqu'à la ligne d'arrivée et ça a fonctionné."

Sa saison chez Jumbo - Visma est quasiment parfaite et l'ancien coureur Cofidis ne s'imaginait donc pas vivre une telle année, lui qui avait déjà gagné le Grand Prix de Wallonie l'an passé alors qu'il était encore sous le maillot de l'équipe française. "Les sensations étaient un peu bizarres au début de la course, pas top, mais plus ça avançait et mieux j'étais, donc c'était bon signe. C'est encore du bonus, c'est toujours bien de finir sur une bonne note comme ça." Même s'il reste une dernière course sur laquelle le seul vainqueur d'étape français du Tour 2022 pourrait nous surprendre, en l'occurrence Paris-Tours dimanche où il pourrait décrocher une sixième victoire cette saison, après avoir également enlevé une étape sur Paris-Nice en mars et le Tour du Danemark (ainsi qu'une étape) en août.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.