BikeExchange : Dumoulin est une option, mais seulement pour 2023

BikeExchange : Dumoulin est une option, mais seulement pour 2023©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le lundi 25 octobre 2021 à 21h10

Alors qu'une arrivée de Tom Dumoulin chez BikeExchange dès 2022 a été au cœur des rumeurs, le patron de l'équipe australienne assure que le profil du rouleur néerlandais fait partie de ceux considérés pour la saison 2023.



C'est une rumeur qui ne se matérialisera pas... pour le moment. Après avoir mis sa carrière entre parenthèses quelques mois, Tom Dumoulin a retrouvé le goût du cyclisme professionnel pour aller chercher le titre de champion des Pays-Bas du contre-la-montre avant de ramener de Tokyo la médaille d'argent dans la spécialité. Toutefois, le natif de Maastricht pourrait voir son avenir s'écrire loin de la formation Jumbo-Visma qu'il a rejoint en 2020. En effet, un intérêt de l'équipe BikeExchange s'est fait jour mais, selon son patron Brent Copeland, un mariage n'est pas d'actualité pour le moment. « Tom Dumoulin est un coureur qui sera sur le marché à la fin de l'année prochaine et c'est un coureur que bon nombre d'équipes voudront recruter s'il est au niveau qui était le sien, par exemple, lors des Jeux d'été », a confié le manager général de l'équipe BikeExchange dans des propos recueillis par le site spécialisé Cyclingnews.

Dumoulin « a encore quelques bonnes années devant lui » pour Copeland

Mais un élément pourrait être déterminant dans un éventuel recrutement du vainqueur du Giro 2017, ses ambitions concernant les courses par étapes. « S'il veut continuer à avoir des ambitions pour le classement général d'un Grand Tour, alors il est à coup sûr un coureur avec lequel nous voudrions nous asseoir et nous dire que c'est quelqu'un que nous pourrons faire venir à l'avenir, ajoute Brent Copeland. Il a encore quelques bonnes années devant lui donc ces discussions ont lieu en permanence. » L'attitude de Tom Dumoulin tout au long de la saison 2022 sera scrutée par son éventuelle future formation, notamment s'il compte viser les Grands Tours ou seulement les courses d'une semaine. « C'est un élément auquel nous serons vigilants mais ce n'est pas une décision à prendre dans l'immédiat, tempère le manager général de l'équipe BikeExchange. Il est un des nombreux coureurs sur la liste de ceux que nous ne cessons d'observer pour l'avenir. » En manque de leaders sur les courses par étapes après les départs d'Adam Yates et Jack Haig, la formation australienne entend se reconstruire et ne dit donc pas non à Tom Dumoulin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.