Bernard Hinault, toujours à la recherche de son successeur

Bernard Hinault, toujours à la recherche de son successeur©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le mercredi 14 novembre 2018 à 13h57

Ce mercredi, Bernard Hinault fête ses 64 ans. 33 ans après son dernier sacre sur le Tour de France, le quintuple vainqueur de la Grande Boucle cherche toujours un héritier français dans le peloton.

Bernard Hinault a marqué l'histoire du cyclisme français. Et même s'il a pris sa retraite il y a plus de 30 ans, son nom est toujours évoqué chaque été pendant les trois semaines du Tour de France. Un signe qui prouve son importance dans le paysage sportif français. Son palmarès parle pour lui. Le Breton a remporté dix grands tours. 5 fois la Grande Boucle, 3 fois le Giro et la Vuelta à deux reprises. Des chiffres qui donnent le tournis. Personne n'a battu cette marque de cinq maillots jaunes sur les Champs-Elysées. Il partage ce record avec Merckx, Anquetil et Indurain. Un véritable Panthéon. Mais Bernard Hinault est surtout le dernier Français vainqueur d'un Tour de France. C'était en 1985. Depuis, la disette s'éternise. Ces dernières années, Jean-Christophe Péraud, Thibaut Pinot et Romain Bardet ont failli lui succéder mais ils ont échoué. Bernard Hinault et ses performances n'en deviennent que plus mythiques.



Le natif d'Yffiniac a été professionnel entre 1975 et 1986. En onze saisons passées dans le peloton professionnel, il a presque tout gagné. Avec Gitane-Campagnolo, Renault-Elf ou La Vie Claire, le Français a brillé. Le triple vainqueur du Critérium du Dauphiné a remporté 41 étapes sur les Grands Tours (dont 28 sur le seul Tour de France). Mais il a aussi brillé sur des courses d'un jour. Le champion du Monde 1980 a remporté des grandes classiques. Paris-Roubaix (1981), Liège-Bastogne-Liège (1977 et 1980), le Tour de Lombardie (1979 et 1984), la Flèche Wallone (1979 et 1983), l'Amstel Gold Race (1981) et Gand-Wevelgem (1977) sont également à son palmarès. Au moment de prendre sa retraite en 1986 à 32 ans, il compte 216 victoires. Une fois retiré du peloton, il reste dans le monde du cyclisme pendant plus de 30 ans. Sélectionneur de l'équipe de France dans les années 1990, il a surtout été en charge des relations publiques sur le Tour de France jusqu'en 2016. Un symbole supplémentaire qui prouve que l'aura de ce champion d'exception n'est jamais loin des grandes courses françaises de vélo.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.