Bahrain Victorious : Vers un retour de Landa sur le Tour de France

Bahrain Victorious : Vers un retour de Landa sur le Tour de France©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 19 novembre 2022 à 21h00

Absent du Tour de France depuis trois ans, Mikel Landa est motivé par le Grand Départ donné depuis le Pays Basque selon son entourage.



Mikel Landa entend briller devant son public. Alors que sa dernière participation au Tour de France remonte à l'édition 2020 qu'il avait terminé à la quatrième place Tadej Pogacar, Primoz Roglic et Richie Porte, l'Espagnol devrait faire son retour sur la Grande Boucle en 2023. Après sa troisième place sur le Giro puis la quinzième sur la Vuelta, le Basque a une source de motivation particulière pour prendre part à la 110eme Grande Boucle. En effet, le 1er juillet prochain, c'est de Bilbao que la course au maillot jaune débutera et avec trois jours sur les routes du Pays Basque. Interrogée par le quotidien local Noticias de Gipuzkoa, une source proche de l'équipe Bahrain Victorious confirme que le programme de Mikel Landa passera par le Tour. « Il sait ce que participer au Tour de France demande et même plus quand la course débute à la maison, assure cette source. Pour rien au monde il souhaiterait manquer cette opportunité car elle ne se présente qu'une seule fois dans une vie. »

Landa ne compte pas viser la victoire

Mais s'il compte bien peser sur la course dès les premiers jours, Mikel Landa est conscient que la lutte pour la victoire finale est hors de portée si les cadors du peloton sont au rendez-vous. « Nous sommes conscients que Tadej Pogacar et Jonas Vingegaard sont au-dessus du lot, ils l'ont déjà démontré, admet l'entourage de l'équipe Bahrain Victorious. Mais, derrière eux, il y a un groupe de coureurs qui peut être à la lutte pour une place sur le podium. C'est dans ce groupe que Mikel Landa veut prendre place. » Si les caractéristiques du parcours, notamment l'infime part céder au contre-la-montre, étaient un élément pouvant motiver Mikel Landa, c'est définitivement la présence sur la carte du Pays Basque qui a fait la décision. « Le Grand Départ au Pays Basque le rend encore plus important pour Mikel Landa, a ajouté l'entourage du coureru. Personne ne veut manquer la course la plus importante au monde, tout spécialement quand elle comporte trois jours au Pays Basque. » Avec deux premières étapes pour puncheurs, le Basque pourrait avoir une carte à jouer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.