Bahrain Victorious : Fin de carrière proche pour Colbrelli

Bahrain Victorious : Fin de carrière proche pour Colbrelli©panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 29 octobre 2022 à 15h20

Contraint de porter un défibrillateur sous-cutané après des soucis cardiaques cette saison, Sonny Colbrelli devrait annoncer d'ici quelques jours la fin prématurée de sa carrière.



Sonny Colbrelli devait faire un choix et le coureur italien a tranché. Le 21 mars dernier, à l'issue de la première étape du Tour de Catalogne, le membre de l'équipe Bahrain Victorious s'est effondré à peine la ligne d'arrivée franchie en raison d'un arrêt cardio-pulmonaire. Grâce à une infirmière pourvue d'un défibrillateur, l'Italien a pu être ranimé mais sa vie a dès lors changé. En effet, le natif de Desenzano del Garza a vu les médecins diagnostiquer une arythmie cardiaque nécessitant la pose d'un défibrillateur sous-cutané. Or, la loi italienne interdit formellement aux sportifs portant un tel dispositif de participer aux épreuves organisées sur le territoire, ce qui a également contraint le joueur de football danois Christian Eriksen à quitter l'Inter Milan pour aller poursuivre sa carrière en Angleterre. Alors qu'il aurait pu contester cette disposition légale ou alors changer de nationalité sportive pour poursuivre sa carrière encore plusieurs années, le cycliste de 32 ans a préféré accepter son sort. Ce qui devrait prochainement provoquer la fin prématurée de sa carrière sportive.

Colbrelli va mettre fin au suspense

En effet, selon les informations du quotidien sportif italien La Gazzetta dello Sport confirmées par le site spécialisé Cyclingnews, Sonny Colbrelli va convoquer une conférence de presse le 15 novembre prochain afin d'annoncer officiellement son départ à la retraite. Alors que son contrat avec l'équipe Bahrain Victorious avait été prolongé l'an passé, le vainqueur de l'édition 2021 de Paris-Roubaix a préféré mettre sa santé au premier plan. « Beaucoup de monde me demande comme je me sens et je leur réponds que je suis heureux, que je suis avec ma famille. Il n'y a pas grand chose d'autre à dire, je me sens chanceux, extrêmement chanceux, a récemment confié Sonny Colbrelli dans un entretien accordé à La Gazzetta dello Sport. Nous savons tous que la vie est courte. On n'y pense pas toujours, surtout quand nos vies sont remplies comme peut l'être celle d'un coureur cycliste. Pour être honnête, quand je me réveille le matin, j'essaie simplement de sourire. Je réalise que nous ne sommes ici que pour un temps limité et on n'a qu'une chance. Je suis heureux d'être là. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.