Bahrain-Merida : Officiel pour Landa

Bahrain-Merida : Officiel pour Landa©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le lundi 05 août 2019 à 14h00

Comme c'était fortement pressenti, Mikel Landa (29 ans) quitte l'équipe Movistar pour la formation Bahrain-Merida. Dans les tuyaux depuis la semaine dernière, le transfert du Basque a été officialisé ce lundi par les Emiratis, dont il sera le nouveau leader.

C'est confirmé. Mikel Landa (29 ans) ne portera plus le maillot de l'équipe Movistar la saison prochaine. Comme attendu, le Basque quitte la formation espagnole pour rejoindre la Bahrain-Merida à compter de la saison 2020. Les Emiratis ont officialisé l'arrivée de Landa dans un communiqué publié sur leur site officiel ce lundi. « C'est avec un grand plaisir que nous accueillons Mikel dans notre équipe. C'est un coureur qui rend les courses plaisantes grâce à ses capacités en montagne », se réjouit le manager général de la Bahrain-Merida, sans cacher que le coureur qui a terminé le dernier Tour de France en sixième position bénéficierait sous ses nouvelles couleurs de ce rôle de leader qu'il attend depuis le début de sa carrière, sans jamais avoir pu en bénéficier. « Mikel Landa sera un contributeur majeur de nos objectifs de course », avoue ainsi Brent Coppeland à propos de celui qui était barré au niveau du leadership par Christopher Froome lorsqu'il évoluait chez Sky, par Fabio Aru lors de son passage chez Astana et qui devait composer avec l'ombre de Nairo Quintana, Alejandro Valverde et même Richard Carapaz, vainqueur du dernier Giro, durant ses deux années passées à la Movistar.


Un nouveau coup dur pour la Movistar 

Pour la première fois depuis ses débuts (il ne jouissait pas non plus de ce statut chez Euskatel-Euskadi), Landa, qui remplace Vincenzo Nibali, parti sous les cieux de la Trek-Segafredo, héritera donc du rôle de numéro 1, avec notamment en ligne de mire de gonfler un palmarès qui ne compte toujours à ce jour comme victoires majeures que le Tour des Alpes, le Tour de Burgos, trois victoires d'étapes sur le Tour d'Italie, dont il a terminé 3eme en 2015 et 4eme en 2019 et une sur la Vuelta (jamais mieux que 25eme).



Habitué aux places d'honneur également sur la Grande Boucle sans jamais parvenir à accrocher ne serait-ce qu'un podium (4eme en 2017, 7eme en 2018), l'ex-lieutenant de Nairo Quintana assène lui aussi un coup de massue à sa formation actuelle. La Movistar s'apprête en effet à voir partir en même temps Quintana (Arkéa-Samsic), mais aussi Carapaz (Ineos) et maintenant Landa, à qui l'équipe espagnole adresse ses profonds remerciements pour tout ce qu'il a apporté et auquel elle souhaite le meilleur pour la suite. En attendant, l'équipe chère à Eusebio Unzué va devoir se trouver un nouveau leader. Elle qui en compte... quatre actuellement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.