Bahrain-McLaren : McLaren pourrait claquer la porte

Bahrain-McLaren : McLaren pourrait claquer la porte©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mardi 14 juillet 2020 à 08h20

Selon le site Cyclingnews, face à des difficultés sur le plan économique, le constructeur automobile britannique McLaren va mettre un terme à son partenariat avec l'équipe Bahrain-McLaren à l'issue de la saison 2020.

Le prestigieux nom McLaren pourrait n'avoir fait qu'un rapide tour dans le peloton cycliste professionnel. Arrivé aux côtés du Royaume de Bahrein, dont le fonds souverain Mumtalakat est actionnaire majoritaire du constructeur britannique, McLaren est sur le point de mettre un terme à son partenariat avec l'équipe Bahrain-McLaren selon le site Cyclingnews. Une décision qui intervient alors que, en raison de la crise économique qui fait suite à la crise sanitaire, le constructeur a dû se séparer de 1200 employés. Dans le même temps, les coureurs et le staff de l'équipe bahreïnie ont accepté une baisse de salaire à hauteur de 70% afin de permettre la survie de la formation en l'absence de courses pendant plusieurs mois. Une survie qui n'est pas remise en cause en vue de la saison 2021.

Bahrain-McLaren à la recherche de sponsors

Toujours selon Cyclingnews, les salaires ne seront pas versés en intégralité pour la saison 2020, avec des versements évalués à 75% du salaire annuels attendus, mais la famille régnante de Bahreïn a assuré que l'équipe allait continuer la saison prochaine. « L'équipe travaille sur quelque chose mais rien de concret n'a encore été conclu. Le Prince continue de soutenir l'équipe mais, à l'heure actuelle, il est quasiment le seul à la maintenir en vie. McLaren se concentre sur la pérennité de son engagement en Formule 1. » Contacté par Cyclingnews, le patron de l'équipe Bahrain-McLaren Rob Ellingworth a confirmé être à la recherche de partenaires mais n'a pas voulu confirmer un retrait pur et simple de McLaren. « Nous sommes constamment à la recherche de partenaires et des discussions sont en cours. McLaren reste propriétaire de la moitié de l'équipe aux côtés de Bahreïn et nous allons courir avec McLaren sur le maillot. McLaren traverse une mauvaise passe mais nous continuons à aller de l'avant. » Des déclarations convenues mais qui laissent à penser que le retrait de McLaren n'est qu'une question de temps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.