B&B Hotels - Vital Concept : Vichot doit mettre sa carrière entre parenthèses

B&B Hotels - Vital Concept : Vichot doit mettre sa carrière entre parenthèses©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le mardi 18 août 2020 à 15h00

L'ancien double champion de France Arthur Vichot (31 ans) est contraint de mettre sa carrière entre parenthèses, en raison d'un problème de sur-entraînement qui entraîne une énorme fatigue.

Arthur Vichot ne s'en sort pas. Alors qu'il rêverait de préparer actuellement les championnats de France et le Tour de France avec ses coéquipiers de B&B Hotels - Vital Concept, le champion de France 2013 et 2016, âgé de 31 ans, est contraint de rester au repos pour un long moment. Le Franc-Comtois a enfin mis des mots sur les maux dont il souffre depuis de nombreux mois : « overreaching non fonctionnel », c'est-à-dire une forme de sur-entraînement. « Ce fut long et la période du confinement nous a fait perdre de longs mois mais je sais enfin ce dont je souffre. J'étais arrivé à un stade où, après n'importe quel entraînement, le moindre effort m'était impossible. Aujourd'hui, je ne veux penser qu'au présent, me reposer physiquement et mentalement car c'est épuisant de chercher une cause rationnelle à un tel état de fatigue, récurrent et inexpliqué. Je m'attache à lâcher-prise et à ne pas me projeter trop loin. Je digère, je souffle et tâche de passer un été comme Monsieur Tout le Monde. C'est mon physique qui décidera et, avant de songer à la suite, il est l'heure de poser les bases pour me reconstruire et avancer de nouveau », explique l'ancien coureur FDJ (2010-2018) sur le site de son équipe.

"Arthur doit se sortir la tête du vélo"

Le médecin référent de B&B Hotels - Vital Concept espère qu'il pourra reprendra sa carrière de cycliste de haut niveau un jour : « L'état de fatigue d'Arthur résulte d'une discordance entre d'importantes charges d'entraînement et une récupération inadaptée à ces charges. L'overreaching non fonctionnel implique un repos de plusieurs mois suivi d'une reprise d'activité physique très surveillée en vue d'un retour à la pratique de haut-niveau. Aujourd'hui, au-delà de son repos physique, Arthur doit se sortir la tête du vélo, couper pour se régénérer. Nous savons que le virus dont il a souffert l'an passé était probablement la conséquence de ce surentraînement, et non la cause de sa fatigue. Il a voulu bien faire, peut-être trop bien faire d'ailleurs, mais son corps a dit stop. Arthur pourra reprendre une activité cycliste à haut-niveau, sous réserve d'un suivi attentif de sa réathlétisation et de sa reprise d'entraînement. » Depuis son abandon sur Paris-Nice en mars 2019, Arthur Vichot vit un véritable cauchemar, avec seulement onze courses disputées et deux terminées. Il n'a plus couru depuis le 21 février dernier et son abandon sur la 1ere étape du Tour des Alpes Maritimes et du Var. Espérons que cette longue période de repos lui permettra de débuter une deuxième carrière...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.