Astana Qazaqstan : L'équipe kazakhe met fin à la suspension de Lopez

Astana Qazaqstan : L'équipe kazakhe met fin à la suspension de Lopez©Panoramic, Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365, publié le lundi 01 août 2022 à 12h00

Ce lundi, via un communiqué publié sur son compte Twitter officiel, la formation cycliste Astana Qazaqstan a indiqué mettre fin à la suspension de son Colombien Miguel Angel Lopez;



Bonne nouvelle pour Miguel Angel Lopez. Ce lundi, via son compte Twitter officiel, sa formation cycliste, à savoir Astana Qazaqstan, a officialisé la fin de la suspension de son grimpeur colombien. Cette suspension avait été décidée après un contrôle de bagages du principal intéressé, le 22 juillet dernier, par la police espagnole, du côté de l'aéroport de Madrid.

"Pas en position de continuer cette suspension"

Dans son communiqué, l'équipe kazakhe écrit alors : "Comme cela a été communiqué plus tôt ce mois-ci, suite à la nouvelle de l'interrogatoire de Miguel Angel Lopez par la police espagnole dans le cadre d'une enquête sur le Dr Maynar, l'équipe Astana Qazaqstan a suspendu Miguel Angel Lopez dans l'attente de clarifications sur l'état de la procédure. Sur la base des informations reçues, Astana Qazaqstan Team a été informée qu'en l'absence d'éléments trouvés par les autorités espagnoles ou de l'Union cycliste internationale (UCI), elle n'était pas en position de continuer cette suspension qui prive le coureur de ses droits contractuels. Miguel Angel Lopez est donc provisoirement réintégré au sein de l'équipe Astana Qazaqstan et reviendra au plan de course précédemment convenu (Tour de Burgos puis Tour d'Espagne). La formation Astana Qazaqstan a envoyé toutes les informations qu'elle a reçues à l'Agence mondiale antidopage (AMA), chargée des enquêtes antidopage pour le compte de l'UCI. L'équipe continuera à surveiller de près ce dossier et n'hésitera pas à prendre des mesures en fonction de l'évolution de la situation."

Interpellé dans le cadre d'une enquête ouverte pour trafic de médicaments et blanchiments de capitaux ?

Le 22 juillet dernier, auprès de l'AFP, la Garde Civile espagnole avait alors déclaré : "Il s'agit d'un contrôle de routine des bagages comme cela est le cas avec n'importe quel passager", le coureur "ne fait pas l'objet d'une enquête." Pourtant, selon le site internet espagnol Ciclo21, Lopez avait été interpellé dans le cadre d'une enquête ouverte pour trafic de médicaments et blanchiments de capitaux. Une enquête où le nom du médecin Marcos Maynar a donc été cité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.