Armstrong : " J'ai commencé à me doper à 21 ans "

Armstrong : " J'ai commencé à me doper à 21 ans "©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 18 mai 2020 à 21h06

Dans le documentaire qu'ESPN lui a consacré et qui sera diffusé la semaine prochaine, Lance Armstrong avoue qu'il a commencé à se doper dès 21 ans



Voilà un « teaser » qui donne envie d'en savoir plus ! Ce lundi, la chaîne américaine ESPN a dévoilé un extrait de 86 secondes de son documentaire sur Lance Armstrong qui sera diffusé en deux parties, le 25 mai et le 1er juin prochains. On y voit l'Américain, vainqueur de sept Tours de France de 1999 à 2005 avant d'en être déchu en 2013, avouer qu'il s'est dopé pour la première fois à l'âge de 21 ans, en 1992. A cette époque, le Texan venait de passer professionnel, chez Motorola, et était inconnu du grand public. C'est seulement l'année suivante qu'il a explosé, en remportant le titre de champion des Etats-Unis, une étape du Tour de France puis le maillot de champion du monde ! Un début de carrière fulgurant, interrompu en 1996 par un cancer des testicules, dont il survivra. Il reprendra la compétition en 1998, et on connait la suite, avec sa domination sans partage sur le Tour de France pendant sept ans, avant ses aveux de dopage, le 17 janvier 2013, lors d'une interview avec la célèbre animatrice américaine Oprah Winfrey.

Armstrong a pris de l''EPO dès 1995

Lance Armstrong, qui ne « dirait certainement pas non » à la question « le dopage a-t-il causé votre cancer ? », raconte également dans le documentaire qu'il a commencé à travailler dès 1995 avec le sulfureux docteur Michele Ferrari, et à prendre de l'EPO : « Nous avions déjà essayé de la cortisone à faible indice d'octane, ou quelque chose comme ça, mais l'EPO était d'un tout autre niveau. Les avantages en termes de performances étaient si importants que le sport est passé du dopage à faible indice d'octane, qui a toujours existé, à ce carburant de fusée à indice d'octane élevé. C'était la décision que nous devions prendre. » Alors que le documentaire sur Michael Jordan a passionné tous les fans de sport ces cinq dernières semaines, celui sur Lance Armstrong pourrait bien les passionner aussi, dans un tout autre style, ces deux prochaines semaines...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.