Arkéa-Samsic : Barguil a peur de se faire contaminer par le coronavirus avant le Tour

Arkéa-Samsic : Barguil a peur de se faire contaminer par le coronavirus avant le Tour©Media365

Marie Mahé : publié le samedi 01 août 2020 à 20h20

Engagés sur la Route d'Occitanie depuis ce samedi, Warren Barguil et Maxime Bouet, pensionnaires de la formation Arkéa-Samsic, étaient en conférence de presse ce vendredi. Le champion de France a notamment avoué avoir peur de se faire contaminer par le coronavirus avant le Tour de France.



C'est reparti pour la saison 2020 de cyclisme ! Interrompue à la mi-mars en raison de la pandémie de coronavirus qui continue d'ailleurs encore aujourd'hui de sévir à travers le monde, elle a officiellement repris ses droits cette semaine avec le Tour de Burgos pour débuter. Ce samedi, et jusqu'au 4 août prochain, la Route d'Occitanie s'est également élancée, avec du beau monde. Présente sur la course, la formation Arkéa-Samsic, qui reprend là sa saison, est composée notamment de Warren Barguil et de Maxime Bouet. Ces derniers étaient en conférence de presse ce vendredi et ils sont ainsi notamment revenus sur le sujet principal du peloton, à savoir la pandémie de coronavirus.

Barguil : « J'espère aussi que le public a bien compris le message »

Les deux hommes ont notamment voulu faire passer un message concernant « les gestes barrières et les règles sanitaires pour se protéger du Covid-19 ». Champion de France en titre de cyclisme sur route, Warren Barguil a notamment fait part de ses craintes personnelles : « En fait, ce qui me fait le plus peur, c'est que quelqu'un me contamine et qu'au départ du Tour, on me dise que je suis sur la touche. C'est pour ça que je commence à changer mes habitudes en ce qui concerne les embrassades avec mes proches. C'est frustrant car je suis très famille, mais c'est pour éviter de contaminer un de mes copains et qu'il ne puisse pas aller au Tour. J'espère aussi que le public a bien compris le message, à savoir que l'on fait ça pour qu'il y ait du sport à la télé et que le Tour de France puisse se dérouler. Ce serait con de tout mettre par terre parce qu'on ne respecte pas les distances sociales, le masque et tout ce qui va avec. C'est la survie du sport dans les prochains mois qui est en jeu. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.