Alaphilippe n'en a pas perdu son humour

Alaphilippe n'en a pas perdu son humour©Media365

Paul Rouget : publié le lundi 05 octobre 2020 à 21h09

Devancé sur la ligne d'arrivée par Primoz Roglic dimanche lors de Liège-Bastogne-Liège, Julian Alaphilippe, qui croyait avoir gagné, garde le moral.

 

Une erreur incroyable, dont il "assume l'entière responsabilité". Dimanche, une semaine après avoir conquis à Imola ce titre de champion du monde dont il rêvait tant, Julian Alaphilippe a bien failli faire coup double lors de Liège-Bastogne-Liège. Mais alors qu'il pensait avoir gagné, levant même les bras sur la ligne d'arrivée, il s'est fait dépasser in extremis par le Sloveène Primoz Roglic (Jumbo-Visma), deuxième du dernier Tour de France. Il a ensuite été déclassé à la cinquième place après avoir créé une vague dans le sprint final, qui a déstabilisé Marc Hirschi (Sunweb). "J'étais vraiment dans sa roue et quand j'ai lancé mon sprint, il a fait un mouvement sur la gauche et il m'a touché, a ensuite commenté le Suisse pour Eurosport. Je sais que Julian est un gars bien, on s'est parlé avant et après la course et je sais qu'il n'a pas fait ça intentionnellement. Je ne lui en veux pas." 

Après avoir présenté ses excuses la veille, le Français de la Deceuninck-QuickStep est revenu sur ce finish dans un message publié sur Twitter lundi après-midi. "Tant de choses à dire sur cette course. C'était parfait jusqu'au dernier kilomètre. Je suis sincèrement désolé pour ce final. On apprend toujours de ses erreurs. Maintenant en route avec le plus beau des maillots sur les épaules", a-t-il ainsi écrit sur le réseau social, avant de conclure avec un post-scriptum accompagné d'un émoji hilare, qui prouve qu'il n'a rien perdu de son sens de l'humour : "Je n'ai pas voulu mettre la photo de l'arrivée." Le champion du monde va de nouveau tenter de remporter son premier succès avec le maillot arc-en-ciel mercredi à l'occasion de la Flèche brabançonne, toujours en Belgique. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.