AG2R-La Mondiale : Le maillot bleu, un honneur pour Romain Bardet

AG2R-La Mondiale : Le maillot bleu, un honneur pour Romain Bardet©Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 04 janvier 2020 à 21h05

Dans une saison où il ne visera pas le Tour de France, Romain Bardet a montré ses ambitions pour l'équipe de France en vue des JO et des Mondiaux.

Romain Bardet a décidé de bousculer ses habitudes. Pour la saison 2020, le leader de la formation AG2R-La Mondiale a fait un choix fort, celui de renoncer à prendre part au Tour de France qui s'élancera de Nice le 27 juin prochain. Invité d'Alain Finkielkraut dans l'émission « Répliques » sur France Culture, le natif de Brioude est revenu sur ce choix : « J'attends beaucoup, je suis à un moment charnière de ma carrière où, après sept expériences consécutives sur le Tour de France, avec un calendrier très stéréotypé, je vais pouvoir m'ouvrir à de nouveaux horizons ». Dans un élan de nostalgie, le coureur qui va découvrir en mai prochain les routes du Giro a fait ce qui ressemble à une déclaration d'amour à l'équipe de France. « J'ai toujours d'excellents souvenirs sous le maillot tricolore, j'aurais d'ailleurs adoré courir un Tour de France par équipe nationale, j'aurais vraiment aimé, a confié Romain Bardet. On se sent investi de quelque chose d'un peu particulier. » Un Tour de France où il laissera la place à Pierre Latour. Hormis le Tour d'Italie, Romain Bardet vise les Jeux Olympiques de Tokyo en juillet prochain et les championnats du monde d'Aigle-Martigny, qui auront lieu à la fin du mois de septembre.

Bardet : « Un maillot irisé, ça supplante tout ce qui peut se faire »

Deux épreuves qui ont comme points communs de proposer cette année des parcours exigeants et de se disputer avec les couleurs de l'équipe nationale. « Porter le maillot de l'équipe de France, on l'appréhende de manière très particulière, c'est pour moi un vrai honneur, assure le leader de l'équipe AG2R-La Mondiale. J'espère avoir l'occasion de le porter cette année à deux reprises, d'en porter haut les couleurs. » Mais plus qu'une médaille d'or, c'est le maillot arc-en-ciel qui fait rêver Romain Bardet. « On doit ramener des médailles, des médailles olympiques bien sûr, mais surtout le maillot de champion, c'est quelque chose qui manque cruellement au cyclisme français, admet l'Auvergnat. Un maillot irisé, ça supplante tout ce qui peut se faire, hormis le maillot jaune, ça rayonne pour les suiveurs d'une saison cycliste. » Ce maillot si particulier, Romain Bardet l'a manqué de peu à Innsbruck en 2019. Mais il compte sur toutes les énergies du cyclisme tricolore pour le ramener de Suisse en septembre prochain. « Un maillot de champion du monde, on ne voit que lui, il y a une majestuosité de cette course qui fait que ça va être un événement très important pour le cyclisme français en 2020, assure l'ancien vice-champion du monde. Et je pense qu'on est en droit d'attendre des coureurs français de se battre pour ce titre-là. » Thomas Voeckler aura donc pour tâche de monter une équipe à même d'y arriver, après l'échec cuisant du Yorkshire en 2019.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.