AG2R La Mondiale - Jalabert : " Je ne vois pas Bardet partir "

AG2R La Mondiale - Jalabert : " Je ne vois pas Bardet partir "©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le dimanche 14 juin 2020 à 08h12

Même si un départ de Romain Bardet est dans l'air, le consultant de France Télévision Laurent Jalabert n'imagine pas le leader de la formation française s'en aller.

Romain Bardet (29 ans) en partance de l'équipe AG2R La Mondiale, info ou intox ? Intox, répond Laurent Jalabert. Sur le portail sports de France Télévision, le consultant vélo du service public Laurent Jalabert assure qu'il n'imagine pas le leader de la formation chère à Vincent Lavenu faire ses valises cet été. Certes, son départ est fortement pressenti, notamment pour l'équipe Sunweb, et Bardet lui-même a confirmé récemment qu'il s'interrogeait sur son avenir, mais cela n'empêche pas Jalabert d'être persuadé qu'il va continuer l'aventure sous ses couleurs actuelles. « Il a fait toute sa carrière chez AG2R La Mondiale, donc c'est compliqué d'imaginer Bardet dans une autre équipe. Quand ça fait longtemps qu'on est dans la même dynamique, ça peut être une opportunité de voir autre chose et de se remotiver. Je l'ai vécu, je sais que ça peut donner un nouvel élan. Mais il n'y a que lui qui connaît la vraie raison. » Pour l'ancien coureur de l'équipe ONCE notamment, le discours que tient actuellement l'Auvergnat ne signifie pas forcément qu'il va s'en aller. Bien au contraire, assure Jalabert, curieux malgré tout de savoir s'il est dans le vrai ou pas. « Ça peut être plusieurs choses, comme une stratégie pour mettre un peu de pression sur les responsables de l'équipe. Ça pourrait être une envie pour lui de se remettre en question. Est-ce qu'il franchira le pas ? Est-ce un effet d'annonce ou ce sera suivi par des actes ? On verra. Sunweb est une grande équipe, mais AG2R La Mondiale aussi. C'est un ressenti, mais je ne le vois pas partir, changer d'air. »

Jalabert : « S'il reste, son équipe va continuer de l'épauler »

L'ancien champion français estime par ailleurs que Bardet a probablement plus à perdre en décidant d'aller voir ailleurs plutôt que d'opter pour la continuité. « Sur certaines courses, il n'y a pas meilleur que lui pour assurer le statut de leader. S'il reste, son équipe va continuer de l'épauler. » Et à progresser, notamment sur le contre-la-montre, le réel talon d'Achille du natif de Brioude, rappelle Jalabert, malheureusement très sceptique sur la capacité du coureur français de 29 ans à franchir un cap dans ce domaine. « On connaît ses qualités, on connaît aussi ses points faibles, comme le contre-la-montre, où il perd beaucoup de temps dans les Grands Tours. Quand tu perds des minutes sur un chrono, il faut aller les récupérer ailleurs, et on voit qu'il n'y a pas forcément la possibilité de creuser des écarts de montagne. Il est plutôt dans le dernier tiers de sa carrière, donc la progression ne sera pas évidente. A moins qu'il découvre une nouvelle approche à laquelle il n'est absolument pas confrontée aujourd'hui, qui peut lui permettre d'être encore meilleur dans certains domaines. » Une nouvelle approche que l'intéressé pourrait aller chercher hors de nos frontières. Laurent Jalabert n'y parierait pas sa chemise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.