AG2R La Mondiale - Bardet : " Mon avenir ? Ma réflexion n'est pas arrêtée "

AG2R La Mondiale - Bardet : " Mon avenir ? Ma réflexion n'est pas arrêtée "©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 09 juin 2020 à 10h58

Romain Bardet, qui disputera finalement le Tour de France, évoque son avenir dans La Montagne. L'Auvergnat assure qu'il n'a pas encore pris sa décision.

Un Tour de France auquel il n'aurait pas dû participer, un départ annoncé alors que se profile la fin de son contrat... Romain Bardet (29 ans) fait le buzz tandis que le peloton se trouve toujours à l'arrêt, pandémie du Covid-19 oblige. Muet jusqu'à maintenant, le (toujours) leader de l'équipe AG2R-La Mondiale sort de son silence ce mardi dans les colonnes de La Montagne. Avec une question sur toutes les lèvres des passionnés de vélo : qu'a décidé de faire l'Auvergnat sachant qu'il n'a pas prolongé à ce jour sous les couleurs chères à Vincent Lavenu ? L'intéressé lui-même, semble dans le flou, en tout cas à l'entendre. « La réflexion est en cours (...) Pour le moment, rien n'est fermé. Rester ou partir, pour le moment la réflexion n'est pas arrêtée. Je sais que la période est difficile à traverser pour tout le monde. Pour les sponsors, pour les équipes... La visibilité n'est pas celle que l'on a habituellement à cette période de l'année. Nous sommes en train de regarder tous les détails. Rien n'est encore fait », avoue Bardet, conscient qu'il aborde à bientôt 30 ans (il les aura en novembre prochain) un virage tout aussi délicat que capital de sa trajectoire. « J'arrive à un point clé de ma carrière où j'ai acquis pas mal d'expérience. Mais il me reste aussi quelques belles années où je peux tirer le meilleur de mes capacités. » Si le coureur monté à deux reprises sur le podium du Tour de France (2eme en 2016 et 3eme en 2017) est fortement pressenti du côté de l'équipe Sunweb, il ne peut pas jurer pour autant pour le moment qu'il ne prolongera pas l'aventure avec l'AG2R La Mondiale. « On réfléchit activement à trouver la meilleure façon chez AG2R ou dans une autre équipe pour y parvenir. Je suis à un point de ma carrière où il est légitime d'avoir ces réflexions-là. »

Bardet : « Le Tour ? Je préfère ne pas faire de plan »

Bardet ne cache pas qu'il mûrira mieux et plus attentivement encore sa réflexion lorsque cette saison raccourcie mais néanmoins riche débutera. Au menu notamment pour le Brioudais un huitième Tour de France (le huitième consécutif) alors qu'il avait prévu à l'origine de faire l'impasse. La pandémie de Covid-19 est passée par là. Et voilà Bardet chargé de se préparer pour une nouvelle Grande Boucle. Avec en tête avant tout de se faire plaisir. « Je n'ai pas envie d'appréhender le Tour comme j'ai pu le faire depuis sept ou ou huit ans. Je vais bien le préparer mais je préfère ne pas faire de plan. On verra comment les choses se passent. L'an dernier, j'avais beaucoup d'attentes et j'ai été déçu. Même si ramener le maillot à pois fut une satisfaction, je n'ai pas pris beaucoup de plaisir. J'ai vraiment envie de revenir sur le Tour pour être acteur, pour lever les bras. Si le reste doit suivre cela suivra. Mais je ne vais pas me mettre une pression démesurée sur cet événement. Le schéma que j'avais m'a bien évidemment permis de faire deux podiums sur le Tour. Mais cela n'a pas fait ses preuves en 2019. » Pour la première fois depuis bien longtemps, le grimpeur assure même qu'il ne s'arrêtera pas au classement général sachant qu'il n'était pas prévu qu'il soit présent sur la course, et qu'il n'y aurait rien d'étonnant à le voir plus agressif que jamais. « Je ne serai pas focalisé sur le classement général, je serai plus attaquant. Je vais y arriver sans pression. Ce n'était pas dans mon programme initial. J'y viens avec envie car les dés ont été rejetés. Je n'ai pas d'attente particulière. J'ai une histoire particulière avec cette course. Je prends cela comme une opportunité de jouer les trouble-fêtes. Mon esprit n'était pas calé sur le Tour de France cette saison. » Un contexte qui permettra peut-être à Bardet, passé à côté lors de la dernière édition (15eme) - il avait néanmoins ramené le maillot de meilleur grimpeur à Paris - de briller de nouveau sur les routes de l'Hexagone. Pour ce qui pourrait être sa dernière apparition sur la Grande Boucle avec l'équipe AG2R.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.