AG2R La Mondiale : Avant le Tour de France, les classiques ardennaises font saliver Romain Bardet

AG2R La Mondiale : Avant le Tour de France, les classiques ardennaises font saliver Romain Bardet©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 31 mars 2019 à 09h20

S'il va conclure un premier bloc de préparation en vue du Tour de France à l'issue du Tour de Catalogne, Romain Bardet garde en tête la Grande Boucle mais, avant cette échéance, le leader de la formation AG2R-La Mondiale compte influer sur les classiques ardennaises.

Huitième du classement général du Tour de Catalogne, avec un peu moins de deux minutes de retard sur Miguel Angel Lopez, à la veille de l'arrivée, Romain Bardet se montre confiant. Le leader de la formation AG2R-La Mondiale a fait le déplacement en Catalogne pour lancer sa préparation en vue de son grand objectif : le Tour de France. Une participation à cette épreuve par équipe qui permet également de préparer des courses comme Liège-Bastogne-Liège, dont il a pris la troisième place l'an passé. « Pour moi, ça a été un bon bloc de course ici et j'adore y venir courir. Chaque jour, on roule à fond et j'avais besoin d'un grand bloc d'entraînement et de course pour préparer mon principal objectif cet été, a ainsi déclaré Romain Bardet dans un entretien accordé à Cyclingnews. Maintenant, je vais prendre un peu de repos, passer une semaine plus tranquille avant de préparer à nouveau les classiques ardennaises. »

Bardet : « Continuer à avancer »

S'il espérait mieux sur ce Tour de Catalogne, Romain Bardet préfère noter l'état de forme de certains grands noms du peloton, tels Egan Bernal, Miguel Angel Lopez ou Nairo Quintana, qui devraient être présents au départ du Tour de France en juillet prochain. Mais, à l'entendre, l'essentiel était ailleurs. « L'idée directrice a toujours été d'avoir un bon bloc de course en avril puis de relâcher la bride en mai puis retourner au travail en juin pour être dans la meilleure forme possible en juillet, résume le leader de la formation AG2R-La Mondiale. Mais, en mars, il y avait beaucoup de cadors en bonne forme et, alors que j'étais simplement en forme, ça n'a pas suffi pour aller chercher la victoire. Il faut l'accepter et continuer à avancer. »

Bardet va utiliser l'Amstel Gold Race comme préparation

Avant de se tourner vers le Tour de France, avec un passage presque obligé par le Critérium du Dauphiné à la mi-juin, le vice-champion du monde à Innsbruck va désormais se dévouer à préparer les classiques ardennaises avec, en point d'orgue, Liège-Bastogne-Liège le 28 avril prochain. Une édition 2019 qui voit son final profondément modifié avec l'abandon de la côte finale à Ans pour une arrivée au cœur de la ville, avec une portion descendante à la suite de la Côte de la Roche-aux-Faucons, placée à quinze kilomètres de l'arrivée. Cette évolution du parcours de la « Doyenne », et l'inconnue qui va avec, va inciter Romain Bardet à se présenter au départ de l'Amstel Gold Race, une semaine plus tôt. « Je ne me suis jamais senti à l'aise sur cette épreuve mais ça pourrait être très important de l'avoir dans les jambes en amont de la Flèche Wallonne et de Liège-Bastogne-Liège », assure le 3eme du Tour de France 2017. Un programme chargé mais, sa bonne performance l'an passé à Liège peut lui donner de l'espoir de briller sur les classiques, comme un certain Julian Alaphilippe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.