AG2R-La Mondiale : Après Greg van Avermaet, un oeil sur Bob Jungels ?

AG2R-La Mondiale : Après Greg van Avermaet, un oeil sur Bob Jungels ?©Media365

Mathieu WARNIER, publié le lundi 27 juillet 2020 à 17h55

Alors que deux de ses leaders pourraient voguer vers d'autres cieux, l'équipe AG2R-La Mondiale serait sur les rangs pour attirer Bob Jungels la saison prochaine, selon Le Dauphiné.

L'équipe AG2R-La Mondiale serait-elle sur le chemin d'un grand chambardement ? Alors que le nom de Romain Bardet revient en boucle du côté de l'équipe allemande Sunweb, Pierre Latour pourrait également s'émanciper de la formation où il a fait ses classes. Ce dernier serait dans le viseur de l'équipe Total Direct Energie, dirigée par Jean-René Bernaudeau. Avec deux de ses leaders possiblement sur le départ, Vincent Lavenu pourrait avoir un œil sur le marché des transferts qui, en cyclisme, sera ouvert à compter du 1er août prochain. Un premier nom a récemment fuité, celui de Greg van Avermaet. Le champion olympique en titre pourrait se retrouver sans employeur à l'issue de la saison si son patron Jim Ochowitz ne trouve pas de nouveau partenaire pour remplacer la société polonaise CCC qui, face à la crise économique consécutive à la crise sanitaire, a décidé de se retirer à la fin de la saison.

Jungels pour renforcer l'équipe sur les classiques et les Grands Tours ?

Le quotidien local Le Dauphiné assure dans ses colonnes qu'un autre nom revient du côté de La Motte-Servolex, où la formation AG2R-La Mondiale est basée, celui de Bob Jungels, en fin de contrat avec l'équipe Deceuninck-Quick Step. Egalement courtisé par deux poids lourds du peloton de l'UCI World Tour, Ineos et Israel Start-Up Nation, le Luxembourgeois (27 ans), six fois sacré champion national de la course en ligne et du contre-la-montre, est un spécialiste des classiques, notamment ardennaises, avec comme principal fait d'armes une victoire sur Liège-Bastogne-Liège en 2018. De plus, Bob Jungels a les capacités pour exister sur les Grands Tours, comme en témoigne sa sixième place sur le Tour d'Italie en 2016, course sur laquelle il a remporté le maillot blanc du meilleur jeune en 2016 et 2017. Son expérience pourrait également être précieuse afin de permettre à la nouvelle génération, dont Aurélien Paret-Peintre, d'éclore au plus haut niveau. Reste maintenant à convaincre le Luxembourgeois de s'engager dans ce projet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.