AG2R-Citroën : Lavenu ne veut pas " laisser tomber le Tour "

AG2R-Citroën : Lavenu ne veut pas " laisser tomber le Tour "©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le vendredi 18 décembre 2020 à 10h23

Lors de la présentation de l'équipe AG2R-Citroën, le patron de l'équipe française Vincent Lavenu a fait savoir que même si le recrutement était tourné vers les classiques, il n'allait pas abandonner le Tour de France pour autant.


A partir de 2021, AG2R-La Mondiale s'appellera AG2R-Citroën, et l'équipe de Vincent Lavenu va clairement changer d'ère. Pas seulement en raison du changement de nom et de couleurs, mais parce que l'effectif a beaucoup évolué, et est désormais clairement plus tourné vers les courses d'un jour que les Grands Tours. L'arrivée la plus symbolique étant celle du champion olympique Greg Van Avermaet, qui vient compenser (numériquement) le départ de la figure de proue de l'équipe depuis des années, Romain Bardet. Alors qu'AG2R-La Mondiale jouait une grande partie de sa saison pendant le Tour de France avec Bardet, qui est monté sur deux podiums, AG2R-Citroën visera plutôt les grandes classiques de printemps, avec Van Avermaet bien sûr, mais aussi Bob Jungels, Benoit Cosnefroy et Oliver Naesen. Malgré tout, Vincent Lavenu ne veut pas « laisser tomber » le Tour de France, comme il l'a expliqué jeudi lors de la conférence de presse de présentation de son équipe.

Lavenu : "On espère gagner un Monument"

« C'est vrai que le recrutement tel qu'il a été fait nous laisse penser qu'on va être acteur majeur sur les Classiques, mais ce n'est pas pour ça qu'on renonce au Tour de France. On sait trop l'importance, l'impact de la réussite du Tour. D'ailleurs pour nous, cette année, sans avoir fait une saison extraordinaire, l'impact de la victoire de Nans Peters et le maillot à pois porté pendant plus de quinze jours par Benoît Cosnefroy ont été essentiels dans les retours. Donc le Tour reste notre objectif majeur, en sachant qu'on ne va pas jouer le top 5 du classement général. Mais on va exploiter tout ce qu'on pourra exploiter pour briller sur le Tour de France, évidemment. Après, on a une équipe solide et on espère gagner un Monument (Milan - San Remo, le Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie, ndlr), il faut être ambitieux, on a les billes pour ça. Donc on va tout faire pour briller au plus haut niveau, remporter des Classiques, si possible un Monument, mais surtout, on ne va pas laisser tomber le Tour car on en connaît trop l'importance. » Rendez-vous dans un an pour faire le bilan...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.