Yoka : "Il se pourrait que ça aille loin dans les rounds"

Yoka : "Il se pourrait que ça aille loin dans les rounds"©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 27 novembre 2020 à 11h24

Opposé ce vendredi à Nantes au boxeur allemand Christian Hammer, Tony Yoka s'attend à souffrir. Contrairement à ses précédents combats, il pourrait y avoir beaucoup de rounds, comme il l'a confié dans L'Equipe.



Le 20 décembre prochain, Tony Yoka sera opposé au Croate Peter Milas pour tenter de remporter sa première ceinture, celle du championnat de l'Union Européenne des poids lourds, actuellement vacante. Mais dès ce vendredi, le champion olympique français des poids lourds (28 ans) va défier l'Allemand Christian Hammer, dans la H Arena de Nantes, à huis clos. Après les Américains Travis Clark (battu par KO), Jonathan Rice (battu aux points), le Belge Ali Baghouz (battu par KO), le Français Cyril Leonet (battu par KO), le Britannique David Allen (battu par KO technique), les Allemands Alexander Dimitrenko (battu par KO technique) et Michael Wallish (battu par KO technique) et le Français Johann Duhaupas (battu par KO technique), Yoka visera sa neuvième victoire en neuf combats professionnels. Mais cet adversaire semble lus redoutable que les précédents et il s'en méfie, comme il l'a confié à L'Equipe.

Yoka : "Il ne va pas au tapis facilement"

« Je ne m'attends pas à un combat facile. Il se pourrait que ça aille loin dans les rounds. Hammer, personne ne l'impressionne. Il vient à Nantes pour gagner. Il est dans la force de l'âge (33 ans), il a de sacrées références. Hammer est le plus redoutable des adversaires qui m'ait été opposé à ce jour. Ce mec ne lâche rien. Je m'attends à un combat dur. Peut-être même à en baver. Il ne va pas au tapis facilement. Contre Povetkine (le champion du monde WBA, qui l'a seulement battu aux points, ndlr), il a montré beaucoup de détermination. » Tony Yoka, qui a beaucoup travaillé ces deux derniers mois pour « améliorer tous (l)es compartiment de sa (s)a boxe », pense évidemment à plus long terme, mais veut se concentrer sur son combat du jour, face à un adversaire qui pèse neuf kilos de plus (117kg contre 108kg) : « Je sais déjà qui je veux boxer en avril, à l'été et fin 2021. J'ai un plan de carrière. Je prends les combats les uns après les autres et, pour l'instant, je suis focus sur Christian Hammer. » Avec l'enjeu de rester invaincu, bien sûr !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.