Yoka : "Il a essayé de me mordre"

Yoka : "Il a essayé de me mordre"©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le samedi 28 novembre 2020 à 09h46

Vainqueur aux points vendredi soir de l'expérimenté Christian Hammer, Tony Yoka était satisfait de se "mettre dans la dureté" face à un adversaire qui a usé de toutes les ruses. 

 

Spectateur attentif du combat de sa femme, Estelle-Mossely Yoka, qu'il est même venu conseiller entre deux rounds face à Emma Gongora, Tony Yoka est lui aussi resté invaincu vendredi soir à Nantes, où il disputait son neuvième combat chez les professionnels. Comme sa compagne, qui a remporté sa huitième victoire, la septième à la décision, le champion olympique des lourds (28 ans) est également allé au bout de son combat face à l'expérimenté Christian Hammer (33 ans). Mais c'était seulement la deuxième fois pour Yoka, qui avait remporté tous ses affrontements avant la limite, sauf le deuxième contre Jonathan Rice il y a trois ans. 

"Ce n'était pas propre" 

Le boxeur allemand d'origine roumaine a usé de toutes les ruses, mais le Parisien n'est pas tombé dans le piège tendu par cet adversaire "robuste et très dur. Il a tenu la limite face à Povetkine et Ortiz, de vraies références. Il fallait que je passe ce test haut la main. On a essayé de travailler d'autres choses. On savait qu'il allait me rentrer dedans, m'accrocher, essayer de pourrir le combat. Je suis resté focus. J'ai répondu présent. Ce n'était pas facile, je sais que je serai amené à boxer des adversaires de ce profil. Il avait de l'expérience. Ça m'a fait du bien de faire dix rounds, ce soir. Je sais maintenant que je les ai dans le coffre, que je les tiens. Il était plus fatigué que moi, a-t-il ensuite confié à L'Equipe. Je suis satisfait de ma prestation ce soir, de me mettre dans la dureté. Ce n'était pas propre, il a essayé de pourrir le combat, de me frapper après le stop de l'arbitre, de me mordre pour me faire sortir de mon combat et me cueillir à froid. Je suis resté concentré, j'ai appliqué la tactique du début à la fin. Les spectateurs m'ont manqué. Je me rapproche du Top 10, j'espère de gros combats l'an prochain. La conquête passe aussi par ce type de combat." Prochain rendez-vous pour Yoka, le championnat d'Europe contre le Croate Peter Milas le 20 décembre. Pour encore monter le curseur... 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.