Wilder-Fury : Un troisième combat à venir et un costume qui fait beaucoup parler

Wilder-Fury : Un troisième combat à venir et un costume qui fait beaucoup parler©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 25 février 2020 à 12h10

Deontay Wilder a assuré que l'imposant costume qu'il avait porté avant le combat contre Fury lui avait coupé les jambes.

Le troisième combat entre Deontay Wilder et Tyson Fury aura bien lieu. Mardi, l'Américain invaincu jusqu'à samedi et sa défaite cinglante contre le Britannique a confirmé qu'il aurait bien droit à sa revanche. Comme il en avait la possibilité, Wilder a décidé d'activer sa clause. Si la date de ce troisième affrontement entre les deux hommes (ils s'étaient séparés sur un match nul la première fois) n'est pas encore connue, pas plus que le lieu du match, le boxeur de 34 ans a confié auprès de l'agence Associated Press que ce troisième combat se déroulerait « cet été, sans aucun autre combat entre temps ». « Je suis un guerrier, prêt à y retourner », a ajouté l'ex-détenteur de la ceinture mondiale WBC des lourds, avant d'avancer une raison assez inimaginable à ce qui pourrait avoir provoqué sa défaite de samedi à Las Vegas. A en croire le vaincu du MGM Grand de samedi dernier (arrêt de l'arbitre à la 7eme reprise), le costume de près de 20 kg (18 kg, très précisément) qu'il avait porté de la sortie des vestiaires à sa montée sur le ring lui aurait fait perdre toute son énergie et du même coup toutes ses chances de battre Fury.

Le clan Fury entend Wilder et se marre

« J'ai payé un prix lourd car mes jambes étaient ce qu'elles étaient à cause de mon costume. Il était bien trop lourd. Près de 20 kilos. Je l'ai eu sur moi dix ou quinze minutes avant même mon entrée sur le ring et j'ai mis le casque en plus. C'était du poids supplémentaire. Ensuite, il a fallu marcher autour du ring, grimper les escaliers. C'était un vrai entraînement pour mes jambes. Quand j'ai enlevé le costume, j'ai tout de suite su que ça avait changé les choses. » Mais c'était trop tard, et Wilder s'en veut énormément après-coup d'avoir opté pour cet accoutrement (choisi par ses designers) au poids monstre. Il en a pleinement conscience avec du recul, et l'assume malgré tout. « Des petites choses se sont mal passées dans les instants, dans les minutes, qui ont précédé le combat, mais j'en accepte la pleine responsabilité », avoue la victime de Fury, dont les explications font bien rire le clan du Britannique, de nouveau champion du monde (WBC) de la catégorie. « J'ai entendu des choses folles, celle-ci ne rentre même pas dans le classement », s'amuse le coach de Fury Javan Steward. Comme tout le monde, le coach du « Gypsy King » est pressé de voir ce que donnera Wilder face à son protégé sans avoir porté son costume de 18 kg avant le combat. Si Fury lui inflige la même correction, il ne restera plus à l'Américain qu'à trouver une autre excuse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.