Une soirée organisée au Nicaragua dans des conditions particulières

Une soirée organisée au Nicaragua dans des conditions particulières©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le dimanche 26 avril 2020 à 15h30

Alors que la planète sport est quasiment à l'arrêt, un promoteur a tenu à organiser une soirée de boxe au Nicaragua. Compte tenu de la crise sanitaire, les organisateurs ont pris toutes les précautions, même les plus surprenantes.

La crise sanitaire n'a pas stoppé la boxe au Nicaragua. A l'occasion d'une soirée organisée au Alexis Argüello Sports Centre de Managua ce samedi, les organisateurs n'ont pas hésité à prendre toutes les mesures sanitaires nécessaires afin que les huit combats puissent se dérouler. A l'entrée de la salle, les 800 spectateurs ont dû subir un contrôle de leur température avant de s'installer dans les gradins... avec au moins un mètre de séparation entre deux d'entre-eux. Seul un rang sur deux était utilisé avec au moins deux sièges d'écart entre chaque spectateur.


Masques et désinfectant en nombre autour et sur le ring

En ce qui concerne le ring, les boxeurs n'ont pu le rejoindre qu'avec un masque sur le visage. Une précaution qui a également été de mise pour les entraîneurs et... les ring girls. Mais l'image la plus surprenante restera la pulvérisation d'un désinfectant sur les boxeurs avant chaque combat. Promoteur de la soirée, l'ancien champion du monde Ricardo Alvarez s'est longuement justifié et assuré que les boxeurs avaient besoin de cette soirée. « Le Nicaragua est un pays pauvre et les boxeurs doivent manger. Ils ne peuvent pas rester chez eux et se taire, assure l'ancien super-léger dans des propos recueillis par le tabloïd britannique The Sun. Ici, au Nicaragua, il n'y a pas de confinement. Le gouvernement et le ministère de la santé ont fait un grand effort afin que la pandémie ne laisse pas une marque sur ce pays. Nous avons eu de la chance que le nombre de cas reste limité et nous avons tous besoin de travailler, donc nous faisons cet effort. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.