Tony Yoka, "une pression colossale"

Tony Yoka, "une pression colossale"©Media365

Paul Rouget : publié le vendredi 25 septembre 2020 à 12h23

Opposé à son expérimenté compatriote français Johann Duhaupas vendredi soir, Tony Yoka passe son premier vrai test. Et le champion olympique de Rio a beaucoup à perdre. 

 

C'est le premier vrai test de sa carrière professionnelle que Tony Yoka va passer vendredi soir à la Paris La Défense Arena, face à son compatriote Johann Duhaupas. De 11 ans son aîné, ce dernier a déjà combattu à 43 reprises (38 victoires dont 25 par KO, 5 défaites) et possède une solide expérience, lui qui a notamment affronté des références comme Deontay Wilder ou Alexander Povetkin. "Je suis prêt à lui rentrer dans la gueule sans répit. A ne pas le lâcher. Je ne suis qu'un marchepied dans sa carrière. Il vise un titre mondial. En attendant, l'étape Duhaupas, Yoka il va la sentir passer. Je veux qu'il en bave !", a prévenu le poids lourd de 39 ans dans les colonnes de L'Equipe. 

"Ce ne serait pas si étonnant"

Un combat au résultat final "imprévisible" d'après Carlos Takam, qui connaît bien les deux hommes. "Duhaupas a six fois plus d'expérience, il a bourlingué. Et surtout, il n'a absolument rien à perdre. Il vient pour en découdre. Pour Johann, contrairement à Tony, ce combat n'est pas une étape. Il a tout mis dans ses entraînements. S'il choppe Tony dans les cordes, Duhaupas peut créer la surprise du siècle avec sa droite. Pour Tony, mon Dieu, ce serait une catastrophe. Pour les connaisseurs, ce ne serait pas si étonnant", détaille celui qui est considéré comme le meilleur poids lourd français. Pour Takam, Yoka (28 ans, 7 victoires dont 6 par KO) aura "une pression colossale" vendredi soir. Le champion olympique de Rio saura-t-il la gérer ? Et comment encaissera-t-il les coups ? Réponse à partir de 22h15.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.