Tony Yoka : "Il y a eu des négligences de ma part"

Tony Yoka : "Il y a eu des négligences de ma part"©Media365
A lire aussi

Yannis Dakik, publié le vendredi 30 mars 2018 à 11h28

Soupçonné de dopage suite à trois défauts de localisation, Tony Yoka s'est exprimé sur son cas au micro d'Infosport+ pour la première fois. Le Français, qui a écopé d'une suspension d'un avec sursis, risque une peine plus lourde après l'appel de l'AFLD.

Tony Yoka affrontera le Français Cyril Léonet le 7 avril mais l'actualité du champion olympique n'est pas sur le ring. Condamné à une suspension d'un an avec sursis par la Fédération Française de Boxe, Yoka risque gros. L'Agence Française de Lutte contre le Dopage a affirmé il y a deux semaines s'être saisi de son cas et le boxeur de 25 ans pourrait donc voir sa peine alourdie. Muet jusque là, Tony Yoka s'est exprimé jeudi au micro d'Infosport+ et plaide la négligence. «Il y a eu des négligences de ma part. Surtout après les JO, en ayant pris des vacances. Il ne s'agit pas d'une affaire de dopage, il n'y a jamais eu un quelconque médicament pris, c'est de la négligence. » Si le Français affirme qu'il n'a pris aucune substance illicite, il admet que son image en prend un coup. « Le fait que l'on puisse m'associer à du dopage, ça fait mal. Je me suis toujours fait contrôler et que l'on puisse faire l'amalgame entre un no show et du dopage ça fait mal. »

Sous le coup d'une suspension de deux ans

Après l'examination de son cas par l'AFLD, Tony Yoka pourrait donc écoper d'une suspension allant jusqu'à deux ans. « Ce serait très dur. J'ai tout misé sur ma carrière. Je suis parti aux Etats-Unis. Je sens que je peux faire quelque chose de grand dans mon sport et ça serait un coup d'arrêt. » Malgré cette affaire, le Français va affronter Cyril Léonet. Un combat qu'il juge comme « le plus difficile » de sa jeune carrière. «Il faut que je fasse un bon combat le 7 avril contre Cyril Léonet qui est un très bon boxeur. Il a été 5 fois champion de France, c'est un très bel adversaire pour un quatrième combat pro. Je pense que c'est mon adversaire le plus difficile jusqu'à maintenant, il faut que je franchisse cette étape pour aller plus haut ».

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU