Super-welters : La ceinture mondiale vacante pour Soro

Super-welters : La ceinture mondiale vacante pour Soro©Media365

Aurélien CANOT, publié le samedi 20 juillet 2019 à 23h03

Opposé finalement à un autre Français Anderson Prestot pour la ceinture mondiale WBA vacante des super-welters, Michel Soro (31 ans) est devenu le nouveau champion du monde de la catégorie, samedi à Marseille, en s'imposant face à son compatriote par jet de l'éponge à la 5eme reprise.

Nordine Oubaali, Arsène Goulamirian et... Michel Soro. La France compte désormais trois champions du Monde. Le boxeur français né à Abidjan est venu rejoindre ses deux compatriotes sur la liste des boxeurs français en possession actuellement d'une ceinture mondiale. La troisième a en effet été la bonne pour Soro, après deux échecs, dont l'un très difficile à digérer contre l'Argentin Brian Castano (décision partagées très controversée en défaveur du Français), que Soro aurait aimé retrouver samedi soir à Marseille pour une revanche. Finalement, c'est Magomed Kurbanov qui avait été calé pour le boxeur de 31 ans, avant que le Russe ne renonce une semaine avant le combat, faute d'avoir obtenu son visa dans les temps. Anderson Prestot, qui devait à l'origine affronter Martin Owono en poids... moyens lors de cette même réunion, s'est alors proposé. Et après, être descendu samedi matin à la limite de poids (69,8 kg), il a pu se présenter sur le ring face à Soro pour le titre WBA vacant des super-welters. Le boxeur de Massy y a même fait bonne figure, avant que Soro, monté en puissance lors de ce combat, n'appuie sur l'accélérateur à partir du 4eme round. Un coup de collier dont Prestot a immédiatement fait les frais, ce dernier encaissant tout de suite beaucoup plus de coups.

Première défense contre le Cubain Lara pour Soro ?



Acculé dans les cordes, touché au visage et asphyxié par le rythme de son adversaire, le champion de l'Union européenne n'a pas tardé à céder sur un nouvel enchaînement de Soro. En fin de 5eme reprise, Prestot se retrouvait logiquement genou à terre pour la première fois de la soirée. Mais son entraîneur avait compris qu'il ne rendait pas service à son protégé en le laissant continuer. Il a donc préféré jeter l'éponge, et permettre ainsi à Michel Soro de s'emparer pour la première fois de sa carrière de la ceinture de champion du Monde. « Ce n'est pas facile de changer d'adversaire une semaine avant le combat mais ça n'a pas changé grand-chose car j'étais prêt à combattre n'importe quel adversaire », a expliqué ensuite le nouveau champion du Monde WBA sur Canal Plus, tandis que Cédric Vitu, monté sur le ring, cherchait à le défier dans l'optique d'un prochain combat. Toutefois, le règlement veut que le nouveau porteur de la ceinture la défende d'abord face à son challenger officiel le Cubain Erislandy Lara. Le plus dur commence donc peut-être pour le Franco-Ivoirien, qui attendait toutefois ce titre mondial depuis toujours. « Gagner une ceinture mondiale c'est ce qu'il y a de plus grand, de plus valorisant. On parle de la WBA avec une vraie ceinture au bout. Une ceinture mondiale, c'est comme un aboutissement. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.