Super-welters : Cissokho s'empare de la ceinture intercontinentale WBA

Super-welters : Cissokho s'empare de la ceinture intercontinentale WBA©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le dimanche 09 mai 2021 à 09h43

Toujours invaincu, Souleymane Cissokho a remporté samedi à Arlington devant 70 000 spectateurs son treizième combat chez les professionnels, face à l'Anglais Kieron Conway aux points. Le Français, compté après avoir été touché à l'œil dans le 9eme round sur un puissant crochet du gauche, s'empare ainsi de la ceinture intercontinentale WBA des super-welters.



Toujours invaincu, Souleymane Cissokho a encore atteint un nouveau un palier dans sa progression, ce samedi au Texas. Pour son treizième combat depuis son arrivée chez les professionnels, le boxeur français de 29 ans s'est imposé aux points (92-97, 96-93, 95-94) face à l'Anglais Kieron Conway, qui n'avait perdu qu'une seule fois dans sa carrière avant ce match et qu'il a déshabillé du même coup de la ceinture intercontinentale WBA des super-welters. La première pour Cissokho, qui s'est toutefois fait très peur dans la 9eme reprise de ce combat qui s'est déroulé à Airlington devant 70 000 personnes attendant le choc de la soirée, entre Canelo Alvarez et Billy Joe Saunders. Malgré un début de combat nettement à l'avantage du natif de Dakar, le médaillé de bronze des Jeux de Rio, de retour sur le ring après son succès du 13 mars dernier par KO face au Vénézuélien Daniel Echevarria, s'est fait surprendre sur un terrible crochet du gauche qui a atteint son œil droit. Les deux genoux au sol et compté par l'arbitre, le compatriote et ami de Tony Yoka a même pensé sur le coup qu'il ne pourrait pas reprendre le combat.

Cissokho touché à l'oeil droit et compté



« Je pensais que je n'allais pas me relever, parce que je n'y voyais plus. Je n'ai pas vu le coup venir, j'avais l'impression que j'avais perdu mon œil. Mais je me suis dit : ''Relève-toi, donne-toi à fond !'' », avouait après-coup le vainqueur et nouveau champion intercontinental WBA de la catégorie tandis que Tyson Fury en personne s'était levé de son siège pour le féliciter. Cissokho s'en sort d'autant mieux qu'après avoir été compté, Conway, que l'un des trois juges a ensuite donné gagnant (97-92), s'est rué sur lui et a fait pleuvoir sur le Français une pluie de coups. Le Français y a résisté. Et après avoir passé l'orage, il a repris petit à petit la mesure de son adversaire et conservé son avance aux points, très heureux d'avoir franchi ce nouveau cap. « Ça fait plaisir parce que c'est beaucoup de travail, beaucoup de sacrifices, c'est la première fois que je goûte le sol, mais au moins je suis allé la chercher la ceinture ». Toujours plus près du Top 10 mondial, « Souley » s'est encore rapproché également samedi de cette première opportunité dans un championnat du monde qu'il attend tant. Encore un peu de patience...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.