Quand les Tonga interdisent la boxe et le rugby aux filles

Quand les Tonga interdisent la boxe et le rugby aux filles©Media365

Yannis Dakik, publié le mercredi 21 mars 2018 à 13h02

Les Tonga ont voté un décret visant à interdire les filles de pratiquer la boxe et le rugby. La décision n'a pas été bien reçue par tout le monde, notamment Valerie Adams, double championne olympique du lancer du poids.

Pas de boxe ni de rugby pour les filles aux Tonga. L'existence d'un décret interdisant aux filles de pratiquer ces deux sports a été révélée la semaine dernière lorsqu'une équipe d'élèves a été privée d'un tournoi de "touch rugby". La raison ? Tout simplement leur sexe. Si certaines figures du royaume n'ont pas tardé à réagir suite à la nouvelle, le ministère de l'éducation des Tonga explique à travers une lettre relayée par le site Matangi Tonga que le but de cette interdiction est de « préserver la dignité des Tongiennes et maintenir les valeurs culturelles des Tonga. » Valerie Adams, double championne olympique néo-zélandais mais d'origine tongienne, a vivement critiqué l'interdiction, dénonçant une « interprétation malavisée et obtuse la culture » locale.

« Avec cette façon de penser, une Tongienne fière comme moi ne pourrait atteindre le rang que j'ai atteint dans ce monde a t-elle déclaré sur Facebook. Les femmes des Tonga doivent se lancer dans le rugby comme dans n'importe quel sport, on est douées pour ça. » Jacinda Ardern, la Premier Ministre néo-zélandaise , s'est elle aussi insurgée contre cette décision. La femme d'Etat de 37 ans réputée pour ses prises de position féministes a fait savoir qu'elle avait joué elle-même. « Quand j'étais élève, j'ai joué au touch rugby et j'encourageais toutes les jeunes femmes à se lancer dans les sports qui les intéressaient. » Si l'interdiction ne vise que les élèves, Ardern a ajouté qu'il était possible de contourner l'interdiction. Affaire à suivre.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU