Poids lourds : Wilder veut " couper la tête " de Fury

Poids lourds : Wilder veut " couper la tête " de Fury©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365 : publié le mercredi 16 juin 2021 à 21h40

Ce mardi, du côté de Los Angeles, était organisée une conférence de presse, avec Deontay Wilder et Tyson Fury. Chacun à leur façon, les deux boxeurs ont lancé leur combat qui aura lieu le 24 juillet.



Le combat est déjà lancé. Pourtant, ce n'est que le samedi 24 juillet prochain que les boxeurs américain Deontay Wilder et britannique Tyson Fury, l'actuel champion du monde WBC des poids lourds souvent qualifié de fantasque, vont en découdre sur le ring, dans la catégorie des poids lourds, pour leur troisième duel, du côté de la T-Mobile Arena de Las Vegas. D'un côté, Deontay Wilder a promis qu'il y aura un vrai spectacle. L'ancien champion du monde WBC des poids lourds a ainsi notamment déclaré : « J'aimerais remercier le Seigneur et notre Sauveur Jésus Christ. J'aimerais aussi remercier ma fantastique équipe, ainsi que mon équipe juridique, qui est très forte. Assez parlé ! Il est temps de lui couper la tête ! Venez le 24 juillet, il y aura du sang. Prenez vos tickets. Je vous dis à bientôt. »

Fury cherchera un rapide KO

De son côté, présent lors de la même conférence de presse, organisée ce mardi du côté de Los Angeles, Tyson Fury, aujourd'hui âgé de 31 ans, invaincu et dont le bilan est de 30 victoires pour également un match nul, s'est lui aussi exprimé et il a promis une victoire rapide : « Je cherche un gros KO tout de suite. Je ne crois pas qu'il soit mentalement, physiquement ou émotionnellement impliqué dans son combat. Je pense qu'il le fait pour de mauvaises raisons. Et quand les gens font les choses pour les mauvaises raisons, ils finissent toujours par se blesser. » A noter également que cette conférence de presse a été marquée par un face-à-face immobile et silencieux entre les deux hommes, qui a duré plus de cinq minutes. En 2015, Tyson Fury avait décroché les ceintures mondiales WBA, IBF et WBO, avant d'être ensuite contraint de les abandonner, en raison de problèmes personnels en lien avec l'alcool, les drogues ainsi que la dépression.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.