Poids Lourds : Breazeale mis KO avant la fin du premier round par Wilder

Poids Lourds : Breazeale mis KO avant la fin du premier round par Wilder©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 19 mai 2019 à 09h13

Le championnat du monde WBC des poids lourds opposant Dominic Breazeale à Deontay Wilder n'a pas duré le temps du premier round. Le tenant du titre a rapidement mis KO son challenger.

Les spectateurs massés dans le Barclays Center de Brooklyn ne devaient pas être en retard. Car le championnat du monde WBC des poids lourds entre Deontay Wilder et Dominic Breazeale n'a pas duré très longtemps. Après deux minutes et dix-sept secondes dans le premier round du combat, le « Bronze Bomber » a mis KO son adversaire d'un enchaînement gauche-droite qui a parfaitement atteint sa cible et allongé « Trouble » sur le ring. Une conclusion précipitée qui a mis un terme à un début de combat qui semblait prometteur avec Dominic Breazeale qui avait atteint Deontay Wilder sur un uppercut puis un coup porté derrière la tête qui lui avait valu un avertissement.


Breazeale pensait pouvoir continuer

Immédiatement compté, Dominic Breazale a assuré après le combat qu'il se sentait en mesure de continuer. « Je pense que l'arbitre a arrêté le combat un peu tôt car je pouvais l'entendre compter sept puis huit mais c'est la boxe, a confié le Californien dans des propos recueillis par le quotidien britannique The Guardian. Il a fait son travail et nous a permis de rester en sécurité en vue de notre prochain combat. Je me suis relevé et j'ai pu tenir sur mes jambes. C'est la catégorie des lourds donc il peut y avoir des coups intenses venant de combattants puissants. »

Wilder n'a pas senti son coup



Deontay Wilder, pour sa part, a confié qu'il n'avait pas eu de ressenti au moment de frapper Dominic Breazeale. Toutefois, « Bronze Bomber » a ajouté que les premiers coups portés ont fait changer l'attitude de son adversaire. « Pour être parfaitement honnête, je n'ai même pas senti le coup. C'est un de ces coups qui fait le plus peur, quand vous ne le ressentez pas mais que vous savez qu'il est bien sorti, a déclaré le champion du monde WBC au Guardian. Je l'ai vu un peu ralentir. Quand je j'ai touché une première fois avec mon poing droit, son attitude a changé. Quand vous avez combattu autant d'adversaires, vous savez reconnaître un tel changement. » L'attention va maintenant se tourner vers Anthony Joshua, qui va défendre ses ceintures WBA, WBO et IBF face à Andy Ruiz Jr le 1er juin prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.